Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘délaissement’

Ta punition sera très douce (Gilles Weinzaepflen)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2019



Illustration: Pascal Renoux
    
Ta punition sera très douce et sans douleur
Tu viendras près de moi dans le simple appareil
De ta beauté et nous compterons ensemble
Les zones de l’attente et du délaissement

(Gilles Weinzaepflen)

 

Recueil: Noël Jivaro
Traduction:
Editions: Le clou dans le fer

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Même les atomes sont mélancoliques (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2017




    
même les atomes sont mélancoliques
même les protons
connaissent le délaissement
mais comment faire autrement
si l’on veut écouter sa naissance
à chaque instant
comment faire autrement
si l’on veut rejoindre
l’exactitude des éperdus
tous ceux qu’il faut écouter
in extremis

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Chet Baker (Déploration)
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mais nous reverrons bien ceux à qui nous n’avons pas dit à temps au revoir (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



 Illustration
    
Mais nous reverrons bien ceux à qui
nous n’avons pas dit à temps au revoir,
Ceux qui sont partis sans dire mot
dans le long effroi du délaissement.
Nous les reverrons, car nous n’aurons
de cesse de leur dire les mots qui n’ont été
Dits à temps, de leur répéter sans fin
au revoir au revoir selon la loi de la Vie :
Toute fleur est une fleur refleurie,
toute pluie une source retrouvée, toute larme
Une peine ravivée, tout visage un regard
reconnu, tout sourire un don échangé,
Et toute vie à venir
une vie à jamais survécue-souvenue.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La beauté immortelle (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2016




Non pas comme devant jouvencelle ou dame vivant
Avec cette chaleur dans leur beauté humaine
Nous devons jeter nos regards
À la beauté immortelle.

Éloignée pour l’éternité, elle se montre,
Et calme, afin d’être adorée des êtres calmes.
C’est là sa seule façon d’être
Immortelle comme les dieux.

Que jamais la joie passagère
passagère
Ni la passion qui recherche parce qu’elle exige
Ne jettent par nos yeux
Regard sur la beauté.

Comme qui voit un Dieu et jamais n’ose
L’aimer plus fort que ce qu’il faut aimer un Dieu,
Devant la beauté
Faisons-nous sobres.

Pour rien d’autre les dieux ne la soumettent
A notre fièvre humaine et vaine de la vie,
Ainsi contemplons-la
Dans la lumière du délaissement.

Et puis de tout extrayons la beauté
En tant que présence humaine et voilée
Et sourire lointain
De qui à la vie assiste.

En ce jour-ci où la campagne est d’Apollon
La verte colonie dominée par les ors,
Telle une Dame au fond de nous
Soit notre sensation de la vie.

(Fernando Pessoa)

Illustration: Theodore Chassériau

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans – un délaissement – secondes – les roses – (Mathieu Bénézet)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2015




dans – un délaissement –
secondes – les roses –

de mourir – imprégnées – de pluie –
humaine – âme –

sur toute femme – ô pleurer –
à nos ceintures – sont passées –

des fleurs – et les mots –
se soulèvent – d’un rêve –

(Mathieu Bénézet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche au délaissement (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2015


hk6wldev

la lumière a des trous de mémoire

de l’amour que la mort aimait
il reste au mur la trace d’un portrait
aux angles de la nuit les araignées du rêve

(Daniel Boulanger)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :