Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘déni’

Certaine est la mort (Abû al-‘Atâhiyya)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2018



Illustration: Viviane-Josée Restieau
    
Certaine est la mort, mais je demeure joyeux
Comme si le déni était mon savoir sur la mort.

(Abû al-‘Atâhiyya)

 

Recueil: Le Dîwân de la poésie arabe classique
Traduction: Houria Abdelouahed et Adonis
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

CHAMADE (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 29 juillet 2017



Illustration
    
CHAMADE

d’où peut venir cette chamade
si pesante qui charge mon coeur
qui insidieusement bavarde
sans que j’en sache la teneur

blessante comme une gourmade
est-ce la lassitude des jours
qui marchande cette oeillade
où vivre est un compte à rebours

est-ce dû à de la malchance
à un concours de circonstance
ô mon coeur reste en espérance

la mort va dès la délivrance
le cri que le nouveau né lance
est déjà un déni d’assistance

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand il entra dans la Cité (Georges Henein)

Posted by arbrealettres sur 8 juin 2017



 

Quand il entra dans la Cité
quelqu’un parla d’hivernage absolu
les maisons se fermèrent comme des trappes
entre l’homme et la femme
il n’y eut plus que l’infime charnière
d’une lame de Tolède
et le déni du pardon
replaça le monde
en des mains immobiles

(Georges Henein)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Arthur Hacker

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Épris d’un pays (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



 Illustration: Robert Cattan

    

Épris d’un pays que nous avons bâti
à la mesure de nos erreurs,
de nos détresses, de nos dénis,
nous avançons, endettés par une vie
qui ne nous restituera jamais les espoirs
que nous lui avions concédés.

Quel chemin s’accordera à notre marche,
à nos exigences ?

Jusqu’où l’horizon nous mènera-t-il,
quand il serait vrai que notre image
s’est abîmée en nous ?

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »