Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘dépossédé’

Regarde ! (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2018


 


Fidel Garcia  (16) [1280x768]

Regarde !

Une illusion, la forme
Qui se déploie, un rêve
Qui enlace la forme, et va tomber
Avec elle, brisée,
Dépossédée de soi, à ces confins,
Là-bas, de notre nuit d’ici,
L’heure présente.

Regarde, vois.

(Yves Bonnefoy)

 Illustration: Fidel Garcia

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

Dissocié de moi-même (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 5 juillet 2018



Dissocié de moi-même,
dépossédé de toute forme dès que l’inexprimable m’envahit,
je n’ai plus de nom et rien ne me concerne plus,
pas même une Mort qui ne peut être appréhendée
que dans une absence totale de contact

(Jean Tortel)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La beauté (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2018



sorcière  [800x600]

La beauté

Celle qui ruine l’être, la beauté,
Sera suppliciée, mise à la roue,
Déshonorée, dite coupable, faite sang
Et cri, et nuit, de toute joie dépossédée
– O déchirée sur toutes grilles d’avant l’aube,
O piétinée sur toute route et traversée,
Notre haut désespoir sera que tu vives,
Notre cœur que tu souffres, notre voix
De t’humilier parmi tes larmes, de te dire
La menteuse, la pourvoyeuse du ciel noir,
Notre désir pourtant étant ton corps infirme,
Notre pitié ce coeur menant à toute boue.

***

Beauty

She who ruins being, beauty
Shall be tortured, broke on the wheel,
Dishonoured, found guilty, made into blood
And cry, and night, of all joy dispossessed –
O you, torn apart on iron gates before the dawn,
O you, trampled on every road and pierced,
Our high despair shall be to see you live,
Our heart that you may suffer, and our voice
To humiliate you in your tears, to name you
Liar, procuress of the darkened sky,
Yet your crippled body is our object of desire,
Our pity this heart leading only to mire.

(Yves Bonnefoy)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

DÉPOSSÉDÉS (Joë Bousquet)

Posted by arbrealettres sur 7 décembre 2017




    
DÉPOSSÉDÉS

comme un jeune écureuil
choisit son arbre
tu m’as choisi pour devenir en moi
plus vive
que dans tes propres veines
et te voici debout
qui prolonges mes os
et surgis de ma bouche
puis t’échoues sur une île nouvelle
ô toi dépossédée de toi
pour la joie d’être mon jouet,
ô moi dépossédé de moi
par ambition de t’habiter
l’échange est accompli
deux jeunes écureuils
cherchent en vain leur arbre

(Joë Bousquet)

 

Recueil: Poèmes, un
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A la rencontre de l’inconnu masqué (Jean Laude)

Posted by arbrealettres sur 3 octobre 2017



 

Agnès Bockel 66874

A la rencontre de l’inconnu masqué
Qui suis-je à ces confins dépossédés par le sable et le vent,
surpris d’une douceur de cendres ?

Devant la nappe intacte de la mer.

Qui suis-je en cette chambre où je ferme les yeux ?

Une barque s’enfonce en la vase attentive. Happé par l’épaisseur,
je m’ensable et dérive

(Dépossédé par le fer gris de l’eau,
la neige a goût d’étoile entre les dents, nuit du métal amer
étendu dans le vent,
surpris d’une douceur, l’attente me divise, et me retire.)

(Jean Laude)

Illustration: Agnès Bockel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’accueille ta vision dans le coeur (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2017



Illustration: Rafal Olbinski
    

j’accueille ta vision
dans le coeur du coeur noir
l’écho de ta blessure

tout est à vif
dans la bouche des nuées
tout est offrande

j’appartiens à ton souffle
dans le coeur du coeur noir
à la source sans retour

la rage au ciel
enfin dépossédé
j’invoque ta brûlure

renversé
dans le coeur du coeur noir
j’en fais mon visage

ta voix promise
j’en dis l’horizon
et la faille si douce

plus bas sans appui
dans le coeur du coeur noir
je me saigne à ton étoile

la nuit tremble
et je la recueille
pour t’engloutir enfin

l’infini se lève
dans le coeur du coeur noir
avec le ciel ravivé

avec le coeur à l’écoute
dans la saison du souffle
aux confins de l’intime

le lait de l’éveil
dans le coeur du coeur noir
je l’offre à ta nuit

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Infiniment proche
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rouge-gorge (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2017



Rouge-gorge

Gorge de reine rouge,
l’oiseau,
le familier,
dans le matin, ponctue le givre.

Il n’emplit pas le ciel d’une clameur
ni ne déploie d’ailes d’archange
ni, de son vol,
ne tisse une légende.

Un feu secret l’occupe sous la plume.

Nul ne le voit
qu’un oeil dépossédé
des rites de la terre

mais possédé de l’aube
où passe comme un songe
sa menue flamme enceinte d’un brasier.

Beauté ardente et frêle,
la rose de décembre
sauve l’hiver des ombres, des terreurs.

Sur le roseau qui penche dans le froid,
pèse à peine le coeur léger,
l’offrande pure du silence.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Te comparerai-je à un jour d’été ? (William Shakespeare)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2016



 

champs de fleurs 3650705423_2399af863a_o [1280x768]

Te comparerai-je à un jour d’été ?
Tu es plus aimable et plus tempéré.
Les vents violents font tomber les tendres bourgeons de mai,
et le bail de l’été est de trop courte durée.

Tantôt l’œil du ciel brille trop ardemment,
et tantôt son teint d’or se ternit.
Tout ce qui est beau finit par déchoir du beau, dégradé,
soit par accident, soit par le cours changeant de la nature.

Mais ton éternel été ne se flétrira pas
et ne sera pas dépossédé de tes grâces.
La mort ne se vantera pas de ce que tu erres sous son ombre,
quand tu grandiras dans l’avenir en vers éternels.

Tant que les hommes respireront et que les yeux pourront voir,
ceci vivra et te donnera la vie.

***

Shall I compare thee to a summer’s day?
Thou art more lovely and more temperate:
Rough winds do shake the darling buds of May,
And summer’s lease hath all too short a date;
Sometime too hot the eye of heaven shines,
And often is his gold complexion dimm’d;
And every fair from fair sometime declines,
By chance or nature’s changing course untrimm’d;
But thy eternal summer shall not fade,
Nor lose possession of that fair thou ow’st;
Nor shall Death brag thou wander’st in his shade,
When in eternal lines to time thou grow’st
So long as men can breathe or eyes can see,
So long lives this, and this gives life to thee.

(William Shakespeare)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au moment qu’on a fait la fleur (Hector de Saint-Denys Garneau)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2016



Au moment qu’on a fait la fleur
De tout notre amour plongé en elle
Quand la fatigue tout à coup la fane entre nos doigts
Quand la fatigue tout à coup surgit alentour
Et s’avance sur nous comme un cercle qui se referme
L’ennemie qu’on n’attendait pas s’avance
Et commence par effacer le monde hors de nous
Efface le monde en s’approchant,
Vient effacer la fleur entre nos mains
Où notre amour était plongé et fleurissait
Notre amour alors dépossédé rentre en nous
Reflue en nous et nous prend au dépourvu
Nous gonfle d’un flot trop lourd
Nous abat d’un vertige inattendu
Et nous sommes épouvantés
Et comme désarmés devant cette parole
Devant la tristesse de la parole de la chair
Qu’on n’attendait pas et qui nous frappe
comme un soufflet au visage.

(Hector de Saint-Denys Garneau)

Illustration: Guy Baron

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu prononces mon nom (Anise Koltz)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2016



Tu prononces mon nom
comme celui d’un étang

Tu as dépossédé mes rives
tu règnes sur mes eaux

(Anise Koltz)


Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »