Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘desséchée’

Lande desséchée (Rogan)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2018



Le coeur envahi
d’une profonde tristesse
lande desséchée

(Rogan)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Pervenche desséchée (J.J. Grandville)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2018



Pervenche desséchée

Moi, je me suis éveillée sur la terre
par une belle matinée d’avril.
Un ruisseau faisait entendre son doux murmure à mes pieds;
des oiseaux chantaient sur ma tête;
la brise parfumée se jouait dans mes cheveux.
La terre m’a paru si belle dans sa nouvelle parure,
le ciel si bleu, le soleil si radieux,
que j’ai senti mes yeux s’humecter de larmes.

Sans attendre le lendemain, je suis partie.
La terre, en ce moment, m’aurait fait oublier le peuple des fleurs.
Mais aussi, peut-être, quel désenchantement le lendemain! …
J’ai voulu conserver mes illusions.

Quand je serai de retour,
je demanderai à la Fée de me laisser, chaque année,
passer une heure sur la terre,
pour me mirer au bord de l’eau,
voir le ciel et respirer la brise,
une heure rapide et fugitive,
l’heure du printemps.

(J.J. Grandville)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cette fleur (André Rivoire)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2016



Cette fleur que ses mains, que sa lèvre a touchée.
Et qu’elle a faite sienne entre toutes les fleurs,
Aujourd’hui sans parfum, sans forme et sans couleurs,
en un livre d’amour repose desséchée.

Elle même l’ignore, elle n’a jamais su
en l’oubliant, distraite, après l’avoir cueillie,
que je conserverais la chère fleur vieillie,
et c’est un souvenir que je n’ai point reçu.

Je me suis caché d’elle, et je crains le mystère
entre nous d’un reproche ou même d’un pardon;
en laissant près de moi la fleur à l’abandon,
peut-être sa pitié fut-elle involontaire.

Je ne sais rien de plus, mais je songe parfois
qu’aux soirs de solitude, en ses rêves de femme,
un peu de moi peut-être, a fleuri dans son âme
comme cette fleur vaine a passé dans ses doigts.

(André Rivoire)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UN GESTE (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2016


 

UN GESTE

Voici quelque chose qui te plaît subitement, quelque chose
d’insignifiant, tel ce geste de la femme
qui ôte du vase les fleurs desséchées —
elle ne les jette pas tout de suite, elle s’attarde, elle songe,
un geste en suspens, une sorte de regret anticipé —
si on lui parle, elle n’entendra pas — un geste
entièrement sourd comme le mot qu’on ajoute au poème —
puis on se tourne pour lui demander : « Tu disais quelque chose? »
Et peu importe désormais que la guerre soit déclarée
et que de grands avions déchirent le couchant,
ombres noires à double tranchant dans l’incendie.

(Yannis Ritsos)

Illustration: Rémy Disch

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :