Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘devant’

Je rêve que je rêve (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2022




    
Je rêve que je rêve

Je rêve que je rêve et je suis là pourtant Devant
vous, jeune fille, ô comble de jeunesse,
Mais vous êtes réelle et si sûre du temps
Qui vient vous courtiser, alors qu’il me délaisse
Dans un coin de brouillard toujours sans feu ni lieu
D’où je vois, vivement, aller venir vos yeux
Et d’avancer vers moi quelque secrète barque
Vide, où mon coeur tout seul et sans le corps embarque

(Jules Supervielle)

Recueil: Poèmes par coeur
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LESSIVE (Jean Cocteau)

Posted by arbrealettres sur 8 avril 2022



Illustration: Jeffrey T. Larson  
    
LESSIVE

Elle va derrière le linge
Lorsque son ombre va devant.
Si son ombre de côté change
Elle s’écourte elle s’allonge
Elle met la jupe du vent.

(Jean Cocteau)

Recueil: Poèmes Appogiatures Clair-obscur Paraprosodies
Editions: Du Rocher

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Chatons dans tous les coins (William Wordsworth)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2022




Illustration: ArbreaPhotos
    
Chatons dans tous les coins

Chatons, chatons dans tous les coins,
Chatons mâchonnant mes lorgnons,
Chatons griffant mes pantalons,
Chatons partout sous les coussins,
Un chaton derrière, un chaton devant …
Comment seront-ils donc, quand ils seront grands ?

Chatons qui bataillent en tout lieu,
Chatons qui roulent le long des escaliers,
Un chaton sur ma tête,
Un chaton sur la galette,
Un chaton dans mon soulier…
Je ne peux pas le croire : ils ne sont que deux !

(William Wordsworth)

Recueil: le chat en cent poèmes
Traduction:
Editions: Omnibus

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chaque fois que je pense une chose, je la trahis (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2022



Illustration: Matthew Spiegelman
    
Chaque fois que je pense une chose,
je la trahis.
Ce n’est que lorsque je l’ai devant moi
que je dois penser à elle.
En ne pensant pas,
mais en voyant,
Pas avec la pensée,
mais avec les yeux.

Une chose qui est visible
existe pour être vue,
Et ce qui existe pour les yeux
n’a pas à exister pour la pensée;
Elle n’existe vraiment
que pour les yeux
et non pour la pensée.

Je regarde,
et les choses existent.
Je pense
et j’existe moi seul.

(Fernando Pessoa)

Recueil: Oeuvres poétiques
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Devant, derrière (Santoka)

Posted by arbrealettres sur 5 février 2022




    
devant, derrière
un papillon
voltige

***

(Santoka)

 

Recueil: Santoka Zen Saké Haïku
Traduction: Cheng Wing fun & Hervé Collet
Editions: Moundarren

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Mon bagage que je ne puis abandonner (Santoka)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2022




    
mon bagage que je ne puis abandonner
si lourd
devant, derrière

***

(Santoka)

 

Recueil: Santoka Zen Saké Haïku
Traduction: Cheng Wing fun & Hervé Collet
Editions: Moundarren

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Les mots c’est rien (Armen Lubin)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2021


foret

Les mots c’est rien
ça marche devant
Une forêt vient derrière

(Armen Lubin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

La mort (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 19 juillet 2021



Même le soleil
On le cache avec la main
Alors la mort
Suffit de mettre
La main devant

(Pierre Albert-Birot)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Papillon, papillon (Chiyo Ni)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2021




    
papillon, papillon
sur le chemin de la fillette
derrière, devant

***

蝶々やをなごの道の跡や先

(Chiyo Ni)

 

Recueil: Ah! Le printemps
Traduction: Cheng Wing fun & Hervé Collet
Editions: Moundarren

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Lorsqu’un homme n’a pas d’amour (François Coppée)

Posted by arbrealettres sur 10 janvier 2021




    
Lorsqu’un homme n’a pas d’amour,
Rien du printemps ne l’intéresse ;
Il voit même sans allégresse,
Hirondelles, votre retour ;

Et, devant vos troupes légères
Qui traversent le ciel du soir,
Il songe que d’aucun espoir
Vous n’êtes pour lui messagères.

(François Coppée)

 

Recueil: Promenades et interieurs
Traduction:
Editions:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :