Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘diagonale’

VISITE A H.B. (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2016



VISITE A H.B.

Sans vigne la terrasse fleurit d’absence
Les pièces vides amassent les heures
Sous le long regard des murs
Où nous jouons aux quatre coins
Avec cette présence qui traverse en diagonale
Pour rayer le centre d’un ongle léger
Qu’est-ce que habiter ?
Porter trace de lumière et d’ombre
Et près du poids de la montagne
Lever les yeux vers un ciel éphémère
Comme au rivage d’une robe
La tendresse lointaine d’un nuage
Qui s’en va à rebours
Au jardin les feuilles sont de passage
Les années reposent au berceau d’un jour
Et une petite pluie meuble l’air
De ses échelles transparentes

(Heather Dohollau)

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sorry for the dust (Fabien Sanchez)

Posted by arbrealettres sur 9 octobre 2016



Sorry for the dust

La poussière jonche mon pas
sur la route du temps
où repose l’évanoui.

Toute ma vie
j’ai vécu
en diagonale

– ma vie d’homme seulement.

Avant cela
j’étais clair et limpide.

Mon sang eau de roche
n’avait pas peur

de travailler mon coeur.

(Fabien Sanchez)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CERCLE (Francoise Germain)

Posted by arbrealettres sur 24 août 2016



CERCLE

Mémoire du temps
Tournant dans l’espace.

POINT

Deux lignes
Se rencontrent
Et font le point.

DIAGONALE

Elle sépare
Et prend
Ses distances.

SPIRALE

Elle se déroule
A la frontière.

TRIANGLE

La pyramide
Des siècles.

(Francoise Germain)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quelques livres apaisent (Cédric Le Penven)

Posted by arbrealettres sur 22 février 2016



Hypolaïs Ictérine lt

 

Quelques livres apaisent, ceux dont je connais
chaque signe, dont je murmure chaque nom
c’est la joie la délectation de connaître une leçon
sur le bout des lèvres, de dire Hypolaïs Polyglotte
Fauvette à la silhouette légèrement plus brune dessus
que l’Hypolaïs Ictérine et d’aimer cette précision invérifiable
puisque l’Hypolaïs Ictérine n’apparaît pas dans le livre
(quatre doigts serrent la diagonale d’un roseau)

(Cédric Le Penven)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :