Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘digitale’

Digitale (Frédéric Jacques Temple)

Posted by arbrealettres sur 25 avril 2019



Illustration
    
Digitale

Ses longs épis
pourpres
tubulaires
s’ouvrent
à l’insecte gourmand.

(Frédéric Jacques Temple)

 

Recueil: Dans l’erre des vents
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

SEUIL (Jean Grosjean)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2018



Illustration: Anne Vignau
    
SEUIL

Pas à pas le soleil s’avance
jusqu’à la maison du garde
mais la digitale humide
veille au seuil de la forêt.

Jamais le jour ne franchit
l’obscurité des feuillages.

Le rideau de l’orée bouge
à peine au souffle qui passe
avec des mots inaudibles.

(Jean Grosjean)

 

Recueil: Nathanaël
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES DOIGTS (José Ángel Valente)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2018



LES DOIGTS sur le tambour, la peau tendue,
l’air qui s’emplit d’un murmure d’empreintes
digitales, d’amorces d’écoute, d’oreilles ou de
silences subits, plénitude du son, le silence est la
pure plénitude du son. Percussion plus rapide.
des doigts. L’appel du dieu. Les doigts seuls sur la
pure vibration.
*

DEDOS sobre el tambor, la piel tendida, el aire
que se llena de un susurro de huellas dactilares,
de comienzos de oír, de oídos o silencios súbitos,
plenitud del sonido, el silencio es la pura
plenitud del sonido. Acelerada percusión. Los
dedos. La llamada del dios. Los dedos solos sobre
el puro temblor.

(José Ángel Valente)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rivière perdue (Richard Rognet)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2016



 

Rivière perdue — et
les digitales où
je titube — de là-bas

viennent des strophes,
des couleurs, des neiges —
je suis entré dans
le présent, je devine
une résurrection, voilà
que la porte tremble,

que la comptine
m’enivre, que les oiseaux
picorent les braises
entassées dans mon sommeil,

voilà ma chambre vide.

(Richard Rognet)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

CHANT DU MESSAGER DE LA MORT (Poésie Irlandaise)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2016



Banshee

CHANT DU MESSAGER DE LA MORT

O belle femme, viendras-tu avec moi
dans la terre merveilleuse où l’on entend des musiques,
où sur les cheveux on porte une couronne de primevères,
où de la tête aux pieds le corps est couleur de la neige,
où personne n’est triste ni silencieux,
où les dents sont blanches et les sourcils noirs,
où les joues sont rouges comme la digitale en fleur ?

Erin est belle, mais peu de paysages
sont aussi beaux que la grande plaine où je t’appelle.
La bière d’Erin est forte, mais la bière
de la Grande Terre est encor plus enivrante.
Quel pays merveilleux que ce pays !
les jeunes n’y vieillissent point,
il y a des ruisseaux de liquide chaud,
de l’hydromel et du vin de grand choix.
Les hommes y sont charmants, sans défaut,
l’amour n’y est pas défendu…

O femme, quand tu seras dans mon puissant pays,
tu porteras une couronne d’or sur ta tête,
je te donnerai du porc frais,
et pour boisson de la bière et du lait, ô femme,
ô belle femme, viendras-tu avec moi ?

Leabhar na hUidhre.

(Poésie Irlandaise)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PROPHETIE DE CATHBA (Poésie Irlandaise)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2016



Deirdre

PROPHETIE DE CATHBA

Dans le creux de ton sein a crié
une femme aux boucles blondes
et aux beaux yeux de fumée.
De digitale sont ses joues pourpres,
et le trésor de ses dents
est une neige de l’hiver.
Ses lèvres sont éclatantes comme l’écarlate,
femme pour qui seront crimes et meurtres
parmi les guerriers ulates.
Dans ton sein gronde et crie
une femme à la longue et belle chevelure.
Pour elle lutteront des héros,
nombre de rois la désireront,
elle s’en ira vers l’ouest avec de grandes troupes,
en secret, hors des terres de Conor.
Ses lèvres seront écarlates
autour de ses dents de perles.
De grandes reines seront jalouses
de sa beauté sans défaut.

L’Exil des fils d’Usnech.
Livre de LEINSTER.

(Poésie Irlandaise)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le souvenir (Renée Brock)

Posted by arbrealettres sur 29 février 2016


Le souvenir se rouvre à la chaleur du jour
Comme craquèle à la chaleur du jour, l’argile…
Cent cigales cisaillent l’été sur les pins.
L’agile vent marin roule des digitales…

(Renée Brock)


Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :