Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘diligence’

Le soleil est toujours ponctuel chaque jour (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 31 juillet 2018



La diligence est passée sur la route, puis s’en est allée;
Et la route n’en est pas restée plus belle,
ni même plus laide.
Il en est ainsi de l’action humaine
tout autour du monde.
Nous n’enlevons rien,
nous n’ajoutons rien;
nous passons et l’on nous oublie;
Et le soleil est toujours ponctuel chaque jour.

(Fernando Pessoa)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Image du temps passé (Alain Borne)

Posted by arbrealettres sur 4 décembre 2017



Illustration: Vincent van Gogh
    
Image du temps passé

Les relais sont finis
les traits de tes chevaux, bouclés
dors sous la lune, gai postillon
celle qui t’aime rêve à toi.

Où sont donc tes chevaux, ta diligence
et tes deux pistolets au fond de ta ceinture
et ta pauvre âme au fond de ton doux coeur
brisé comme une montre

et ta pauvre âme,
gai postillon veillé de lune ?

(Alain Borne)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Curandera

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un soir (Michel Monnereau)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2016



a-envers [800x600] [800x600]

Un soir les diligences roulaient sur le toit
les cochers avaient le sang à la tête
les chevaux usaient poil à poil leur crinière.
A l’auberge les palefreniers marchaient sur la tête.
les tables, les quatre fers en l’air,
supportaient ainsi les verres.
Les bougies fondaient en larmes.
les chats se déplaçaient par roulades.
les œufs tombaient des nids.
La lune était accrochée par une ficelle.
Une pendule hoquetait.
Le vin ne restait pas sur l’estomac…

– Enfin, me dit ma mère,
tu vois bien que tu tiens ton livre à l’envers.

(Michel Monnereau)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 12 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :