Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘discuter’

COMMENT L’HOMME EST VENU (Aron Lutski)

Posted by arbrealettres sur 5 janvier 2020




    
COMMENT L’HOMME EST VENU

L’inquiétude s’en vint, grosse de l’homme,
Et l’inquiétude contempla le sans-espoir,
Le sans-espoir a soupiré devant le doute,
Le doute l’entendit avec perplexité,
La perplexité fut indécise face au qui-sait,
Le qui-sait discuta avec le peut-être,
Et le peut-être interrogea le si-jamais,
Le si-jamais creusa vers le probable,
Le probable en conclut c’est possible,
Le possible montra le vraisemblable,
Le vraisemblable fit un signe au pourquoi-pas,
Le pourquoi-pas se faufila vers le vraiment
Le vraiment chuchota certainement,
Certainement railla l’indubitable,
L’indubitable tempêta le défini,
Le défini frappa du poing: assurément,
Assurément se jeta sur le vrai,
Et le vrai tomba sur le coeur.
C’est ainsi qu’est advenu l’homme,
C’est ainsi qu’a survécu l’homme
Avec toutes sortes de doutes
Toutes vérités jamais sûres.

(Aron Lutski)

 

Recueil: Anthologie de la poésie yiddish Le miroir d’un peuple
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CONSEILS A UN AMI (Boris Vian)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2019



Boris Vian
    

CONSEILS A UN AMI

Ami, tu veux
Devenir poète
Ne fais surtout pas
L’imbécile
N’écris pas
Des chansons trop bêtes
Même si les gourdes
Aiment ça.

N’y mets pas
L’accessoire idiot
Ou le sombrero
Du Mexique
N’y mets pas
Le parfum brûlant
Ou le cormoran
Exotique.

Mets des fleurs
Et quelques baisers
Tendrement posés
Sur ses lèvres
Mets des notes
En joli bouquet
Et puis chante-les
Dans ton coeur.

Ami, tu veux
Devenir poète
N’essaie surtout pas
D’être riche
Tu feras
De petits bijoux
Que l’on te paiera
Vingt-cinq sous.

L’éditeur
Va te proposer
De te prostituer
Sans vergogne
L’interprète
Va te discuter
Et va suggérer
Que tu rognes.

Tu riras
De ce qu’on dira
Et tu garderas
Dans ta tête
Ce refrain
Toujours inconnu
Que tu siffleras
Dans la rue…

(Boris Vian)

 

Recueil: Cantilènes en gelée
Traduction:
Editions: Le Livre de poche

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trois microbes (Jean-Louis Vanham)

Posted by arbrealettres sur 21 février 2019




Trois microbes, sur mon lit,
Se consultent, bien assis.

L’un s’appelle Scarlatine
Il parle d’une voix fine.

L’autre s’appelle Rougeole
Et prend souvent la parole.

Et le troisième, Oreillons,
Ressemble à un champignon.

Ils discutent pour savoir
Lequel dormira ce soir

Dans mon beau petit lit blanc.
Mais fuyons tant qu’il est temps!

Ces trois microbes ma foi,
Dormiront très bien sans moi.

(Jean-Louis Vanham)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 3 Comments »

Aucune philosophie au monde (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2018



Aucune philosophie au monde n’arrive à la hauteur d’une seule marguerite,
d’une seule ronce, d’un seul caillou
discutant comme un moine rasé
en tête à tête avec le soleil
et riant, riant, riant

(Christian Bobin)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il est des gens qui discutent sur la religion (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2018



    

Il est des gens qui discutent sur la religion.
D’autres hésitent entre le doute et la certitude.
Un héraut surgira à l’improviste et dira:
“Ignorants, le chemin n’est ni celui-ci ni celui-là!”

(Omar Khayam)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gastronomique (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 14 décembre 2017



Après une attente gratinée sous un soleil au beurre noir,
je finis par monter dans un autobus pistache
où grouillaient les clients comme asticots
dans un fromage trop fait.
Parmi ce tas de nouilles,
je remarquai une grande allumette
avec un cou long comme un jour
sans pain et une galette sur la tête
qu’entourait une sorte de fil à couper le beurre.
Ce veau se mit à bouillir parce qu’une sorte de croquant
(qui en fut baba) lui assaisonnait les pieds poulette.
Mais il cessa rapidement de discuter le bout de gras
pour se couler dans un moule devenu libre.
J’étais en train de digérer dans l’autobus de retour
lorsque devant le buffet de la gare Saint-Lazare,
je revis mon type tarte avec un croûton
qui lui donnait des conseils à la flan
à propos de la façon dont il était dressé.
L’autre en était chocolat.

(Raymond Queneau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Qui me dira (Joë Bousquet)

Posted by arbrealettres sur 7 décembre 2017




    
Qui me dira
ce que trois mille pangolins
sont venus discuter
au congrès des poètes
tenu cette semaine sous ma peau ?

(Joë Bousquet)

 

Recueil: Poèmes, un
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Toi absente (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2016



 

Edson Campos  (4)

toi absente
je discute et tombe d’accord
avec moi-même
sur tout
facilement

(Abbas Kiarostami)

Illustration: Edson Campos

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Le poème où tu vis (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 4 novembre 2016




Le poème où tu vis

Le poulain discutant avec la rose,
tu devras le quitter.
La grande nuit qui s’ouvre sur le jour,
tu devras la quitter.
Le carnaval en l’honneur des comètes,
tu devras le quitter.
Le navire endormi dans une orange,
tu devras le quitter.
L’amour, cette musique de la neige,
tu devras le quitter,
L’oiseau brûlé dont on fait les tulipes,
tu devras le quitter,
Le poème où tu vis – est-ce une erreur? –
tu ne le quitteras jamais.

(Alain Bosquet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le secret éternel (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2016



Le secret éternel, tous deux nous l’ignorons;
Lire l’énigme un jour, jamais nous ne pourrons.
Derrière le Rideau de nous deux l’on discute;
Rideau levé, ni toi ni moi nous ne serons.

(Omar Khayam)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :