Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘docilement’

Le chat (Charles Baudelaire)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2018


IMGP3534

De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu’un soir
J’en fus embaumé pour l’avoir
Caressé une fois, rien qu’une.

C’est l’esprit familier du lieu;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire;
Peut-être est-il fée, est-il Dieu ?

Quand mes yeux, vers ce chat que j’aime
Tirés comme par un aimant,
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-même,

Je vois avec étonnement
Le feu de ses prunelles pâles,
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement.

(Charles Baudelaire)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 8 Comments »

LE ROUET (Hakushû Kitahara)

Posted by arbrealettres sur 21 mars 2016



 

Jean-François Millet  fileuse

LE ROUET
ITOGURUMA

Rouet, rouet, calme une main profonde file,
Rouet tournant avec douceur en la désolation du soir.
Deux potirons de rouge et d’or sont oubliés sur le plancher,
Sur le plancher du dispensaire
Que garde la vieille accroupie en son infinie solitude.

Regard aveugle, oreille sourde, elle file et devine mai
À la poussière du coton s’effilochant en odeurs vagues.
Debout dans l’armoire vitrée un squelette est là qui étonne,
Vers les canaux docilement se faufile une lune oblique.
Rouet, rouet, calme une main muette file,
Songes tournant avec douceur en la désolation du soir.

(Hakushû Kitahara)

Illustration: Jean-François Millet

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Au mocassin le verbe (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2015



Au mocassin le verbe

Tu me suicides, si docilement.
Je te mourrai pourtant un jour.
Je connaîtrons cette femme idéale
et lentement je neigerai sur sa bouche.
Et je pleuvrai sans doute même si je fais tard,
même si je fais beau temps.
Nous aimez si peu nos yeux
et s’écroulerai cette larme sans
raison bien entendu et sans tristesse.

Sans.

(Robert Desnos)


Illustration: Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Au Mocassin le Verbe (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2015



Au Mocassin le Verbe

Tu me suicides, si docilement
je te mourrai pourtant un jour.
Je connaîtrons cette femme idéale
et lentement je neigerai sur sa bouche
Et je pleuvrai sans doute même si je fais tard,
même si je fais beau temps
Nous aimez si peu nos yeux
Et s’écroulerai cette larme sans
raison bien entendu et sans tristesse.
sans.

(Robert Desnos)


Illustration: Pierre-Yves Vigneron

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :