Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘douceur’

Vieux pays (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 19 janvier 2018



Illustration: Paul Cézanne
    
Vieux pays
par le temps
jusqu’à la douceur
usé

et qu’il est jeune
descendu des collines
le peuple sylvestre.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Contre-Chants
Traduction:
Editions: Gallimard

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Voici que le silence a les seules paroles (Marguerite Yourcenar)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2018



    

Voici que le silence a les seules paroles
Qu’on puisse, près de vous, dire sans vous blesser ;
Laissons pleuvoir sur vous les larmes des corolles ;
Il ne faut que sourire à ce qui doit passer.

À l’heure où fatigués nous déposons nos rôles,
Au même lit secret les dormeurs vont glisser ;
Par chaque doigt tremblant des herbes qui nous frôlent,
Vous pouvez me bénir et moi vous caresser.

C’est à votre douceur que mon sentier m’amène.
De ce sol lentement imprégné d’âme humaine,
L’oubli, lent jardinier, extirpe les remords.

L’impérissable amour erre de veine en veine ;
Je ne veux pas troubler par une plainte vaine
L’éternel rendez-vous de la terre et des morts.

(Marguerite Yourcenar)

Découvert ici: https://desmotsetdesnotes.wordpress.com/

Recueil: Les Charités d’Alcippe
Traduction:
Editions: La Flûte enchantée

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

HESPÉRUS (John Clare)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2018



Illustration: Edward Burne-Jones
    
HESPÉRUS

Hespérus le jour s’est enfui
La rosée tombe silencieuse
Sur mainte fleur perle une larme
Et la vie du ciel est en toi

Hespérus, le soir qui descend
Nous enveloppe de douceur
On dirait qu’un enfant respire
Quand le jour rencontre le soir

Hespérus la fleur qui se ferme
Sur le sol humide s’endort
Comme pleut sans bruit la rosée
Et qu’alentour le ciel respire

Hespérus, ta lueur clignotante
Rayonne dans le bleu du ciel
Et dit au voyageur en route
La terre sera pardonnée

***

HESPERUS

Hesperus the day is gone
Soft falls the silent dew
A tear is now on many a flower
And heaven lives in you

Hesperus the evening mild
Falls round us soft and sweet
Tis like the breathings of a child
When day and evening meet

Hesperus the closing flower
Sleeps on the dewy ground
While dews fall in a silent shower
And heaven breathes around

Hesperus thy twinkling ray
Beams in the blue of heaven
And tells the traveller on his way
That earth shall be forgiven

(John Clare)

 

Recueil: Poèmes et Proses de la Folie de John Clare
Traduction: Pierre Leyris
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Par un cri d’hirondelle (Jean-Louis Chrétien)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2018



Illustration
    
par un cri d’hirondelle abritées
douleur et douceur se fiancent

sans cesse tremblent les lèvres de la mer
ta peau seule est l’impossible aveu

sois le rêve des arbres qui dorment
sois le havre des vents qui vont

ce qu’une vie ne suffit pas à voir
laisse l’acide nudité du matin le franchir

(Jean-Louis Chrétien)

 

Recueil: Entre Flèche et Cri
Traduction:
Editions: Obsidiane

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La nuit venait nager nue (Jean-Louis Chrétien)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2018



Illustration: Anne-Marie Zylberman
    
la nuit venait nager nue
dans le golfe de nos gestes

elle ruisselait d’étoiles
qui tombaient dans nos yeux clos

si fatale était la douceur
nos souffles brisés s’enlaçaient pour renaître

nous restions seuls sous l’arche du silence
l’air se chargeait peu à peu de mémoire

nos mains jamais n’avaient assez d’oubli
un feu dansait dans l’été gémissant

(Jean-Louis Chrétien)

 

Recueil: Entre Flèche et Cri
Traduction:
Editions: Obsidiane

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vénus (Aya Cheddadi)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2018



Illustration: JeanLéon Gérôme
    
Vénus

Roses effeuillées sur la mer
de silence et de douceur
Son écume a la fraîcheur
de mes baisers doux-amers
houle de langueur

(Aya Cheddadi)

 

Recueil: Tunis marine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’étrange douceur (René-Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 10 janvier 2018




Illustration


L’ÉTRANGE DOUCEUR

Comme un oiseau dans la tête
Le sang s’est mis à chanter
Des fleurs naissent c’est peut-être
Que mon corps est enchanté

Que je suis lumière et feuilles
Le dormeur des porches bleus
L’églantine que l’on cueille
Les soirs de juin quand il pleut

Dans la chambre un ruisseau coule
Horloge aux cailloux d’argent
On entend le blé qui roule
Vers les meules du couchant

L’air est plein de pailles fraîches
De houblons et de sommeils
Dans le ciel un enfant pêche
Les ablettes du soleil

C’est le toit qui se soulève
Semant d’astres la maison
Je me penche sur tes lèvres
Premiers fruits de la saison.

(René Guy Cadou)

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce que tu es, peu m’importe (Yves Mabin Chennevière)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2018



Illustration: Zofia Rozwadowski
    
— Ce que tu es, peu m’importe,
que tu existes, seul m’importe,
j’ai besoin de tes rires,
j’ai besoin de tes larmes,
j’ai besoin de tes joies,
j’ai besoin de tes cris,
pour savoir que j’appartiens au monde réel,

Aucune idée ne vaut la chaleur de ton corps,
aucune image ne vaut la douceur de ta peau,
aucune parole n’a de sens si elle ne t’incarne,
le temps a commencé avec ta naissance,
le temps s’achèvera lorsque tu mourras,

Mon corps a besoin de ton corps,
par lui je connais ta pensée,
par lui seul aussi, mon âme
touche l’âme qui le contient ;

(Yves Mabin Chennevière)

 

Recueil: Variations du sensible
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Esthétique (Jules Laforgue)

Posted by arbrealettres sur 7 janvier 2018



 

 

Illustration: Franz Skarbina
    
Esthétique

Je fais la cour à ma Destinée ;
Et demande:  » Est-ce pour cette année ?  »

Je la prends par la douceur, en Sage,
Tout aux arts, au bon coeur, aux voyages….

Et vais m’arlequinant des défroques
Des plus grands penseurs de chaque époque….

Et saigne ! en jurant que je me blinde
Des rites végétatifs de l’Inde…..

Et suis digne, allez, d’un mausolée
En pleine future Galilée !

De la meilleure grâce du monde,
Donc, j’attends que l’Amour me réponde….

Ah ! tu sais que Nul ne se dérange,
Et que, ma foi, vouloir faire l’ange….

Je ferai l’ange ! Oh ! va, Destinée,
Ta nuit ne m’irait pas chiffonnée !

Passe ! et grâce pour ma jobardise….
Mais, du moins, laisse que je te dise,

Nos livres bons, entends-tu, nos livres
Seuls, te font ces yeux fous de Survivre

Qui vers ta Matrice après déchaînent
Les héros du viol et du sans-gêne.

Adieu. Noble et lent, vais me remettre
A la culture des Belles-Lettres.

(Jules Laforgue)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un assassin (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 5 janvier 2018



Illustration: William Blake
    
Un assassin

Un assassin, je suis un assassin
car j’ai détruit en moi tous mes possibles.
Il me fallait choisir entre l’extase
et le désir – et j’ai choisi la feuille
qui vole au vent, la feuille sans espoir.

Nul ne connaît ce roman sans intrigue
que j’écrivis dans ma tête autrefois,
une épopée à la tête de buffle,
une légende où j’étais l’Enchanteur,
le régisseur de la troupe des Fées.

J’ai réuni ce que je voulais être,
ce que je fus, j’ai réuni mes rêves
et mon réel dans un grand livre en forme
de noir cercueil. Je m’y repose nu
dans la douceur étrange de mes crimes.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :