Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘douves’

JE PLONGE EN TOI… (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 12 septembre 2019



JE PLONGE EN TOI…

Je plonge en toi comme un forçat
Dans les douves de sa prison :
L’eau se referme et l’enracine
De tout son ventre, mais, au bord,
Dans les fusils monte en silence
La sève noire de la mort.

Qu’importe, puisqu’il est au fond
De lui-même comme une pierre
En son ciment d’éternité,
A sa belle, à sa libre étoile,
Pour la première fois couché.

Qu’importe, puisque dans ces chambres
Où l’on se jette en haletant,
Je vis en toi le seul instant
Où les choses sont dans le monde
Ce que les font mes mains aimantes !

Dehors, la salve et la curée !
Dedans, la bête se fait homme :
Je suis nageur, je suis poumon,
Je suis la vague, je suis l’air
Qui me manquera tout à l’heure
Quand je tomberai sous les coups,
Emerveillé d’avoir vu naître
Ma propre image dans ta chair.

(Jean Rousselot)

Illustration: Pascal Renoux

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DOUVES (Charles le Quintrec)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2018



 

douves

DOUVES

Dans les douves du monde
La mer comme l’aurore
Son mouvement nous plonge
Où s’éloignent les morts.

Du mystère des douves
Et de leur profondeur
Reste un arbre de mousse
Que le printemps défeuille
Et passe un martinet
Dans un îlot de saules…

Dieu que la vie nous pèse
Lorsque nous regardons
Des douves les poissons
Echapper à nos rêves.

(Charles le Quintrec)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NUIT (Charles le Quintrec)

Posted by arbrealettres sur 28 juillet 2017



 

douves

NUIT

Hommes sans foi ni rêve
Hommes du juste prix
Je ne sais qui vous êtes
Ne savez qui je suis
Dans les douves, la nuit
La vitesse du verbe.

(Charles le Quintrec)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

JE PLONGE EN TOI (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2016



JE PLONGE EN TOI

Je plonge en toi comme un forçat
Dans les douves de sa prison :
L’eau se referme et l’enracine
De tout son ventre mais, au bord,
Dans les fusils monte en silence
La sève noire de la mort.

Qu’importe, puisqu’il est au fond
De lui-même comme une pierre
En son ciment d’éternité,
A sa belle, à sa libre étoile
Pour la première fois couché ?

Qu’importe, puisque dans ces chambres
Où l’on se jette en haletant,
Je vis en toi le seul instant
Où les choses sont dans le monde
Ce que les font mes mains aimantes ?

Dehors : la salve et la curée !
Dedans : la bête se fait homme
Je suis nageur, je suis poumon,
Je suis la vague et je suis l’air
Qui me manquera tout à l’heure
Quand je tomberai sous les coups,
Emerveillé d’avoir vu naître
Ma propre image dans ta chair

(Jean Rousselot)

Illustration: Irina Vitalievna Karkabi

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Retouche à l’oubli (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 3 octobre 2015



Retouche à l’oubli

douves du haut silence

(Daniel Boulanger)

Illustration

 

http://chateaux-valdeloire.com/Sarzay.html

Posted in poésie | Tagué: , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :