Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘draperie’

Ce n’était plus le même qui revenait le soir (Pierre Morhange)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2018



Je croyais les avoir perdus,
Hagard, ne pouvant plus courir,
Entendant, dernière alarme,
La cloche de mon moi dans le manteau de ma poitrine.

Et soudain je les vis
Dans la paix et heureux,
Le soleil était une casserole de cuivre,
Les arbres des buffets
Et l’herbe un doux tapis
Où des brindilles
Finissaient un ménage familier.

Alors l’angoisse, grave draperie
Descendit au-dessous
De mon théâtre affreux.
Peut-être je disparus
Ce n’était plus le même
Qui revenait le soir
Avec eux
Et pour eux.

(Pierre Morhange)


Illustration: Caspar David Friedrich

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai cueilli des fleurs minérales (Michel Butor)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2018



sodium [800x600]

J’ai cueilli des fleurs minérales
au bord des bassins des geysers
pour alimenter mes vergers
alchimiques en greffons drus
afin d’obtenir les agrumes
dont se délectent les dragons
veillant autour de mes trésors
convoités par les gens en place
que leurs espions ont alertés

J’ai cueilli des cendres vivantes
au bord des fusées retombées
des feux d’artifice en l’honneur
des dernières libérations
pour fumer les terreaux safran
des prés où joueront les enfants
des griffons nés dans les cavernes
que m’ont léguées les anciens maîtres
pour y mûrir mes talismans

J’ai cueilli les interminables
minutes des accouchements
au bord des scènes et des vies
pour en tisser l’allongement
des cases du calendrier
en plages d’immortalité
à l’abri de toutes les taxes
l’or des ans le citron des vagues
pour ouvrir les geôles du temps

J’ai cueilli des flux d’étincelles
au bord d’alambics électriques
dans les discrets laboratoires
où s’élabore l’élixir
qui dissoudra canons et tanks
épaulettes cravaches morgue
dans les piscines des gymnases
où s’exerceront les dauphins
pour explorer les autres règnes

J’ai cueilli les éclairs d’été
au bord des forêts et banquises
pour creuser dans les nuits des pôles
des galeries en draperies
s’enroulant autour de l’essieu
de notre planète et donnant
sur des trous noirs ou bien couleur
de la raie du sodium pour rendre
Vénus habitable et Pluton

(Michel Butor)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VAGABOND (Philippe Soupault)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2016



 

VAGABOND

Je n’écoute et je ne vois plus rien
que ce nom qui là-bas scintille
et qui murmure et qui éclate
et qui s’approche
plus rien si ce n’est cette chanson
qui s’enroule autour de ton nom
Ni la distance ni ce temps
qui passe comme le vent et la pluie et les nuages
ne peuvent couvrir
cette tempête au fond de moi
O sang qui bat coeur qui halète
corps vagabond
et vous mes mains
tremblantes écumantes dociles
sources
vous bondissez vers cet océan imbécile
immobile et sournois
vous écartez ces heures
molles draperies
pour atteindre
cette nuit ce jour cette nuit
et j’attends

(Philippe Soupault)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Testament (Nina de Villars)

Posted by arbrealettres sur 2 avril 2016



Edouard Manet 21 [800x600]

Testament

Je ne veux pas que l’on m’enterre, – dans un cimetière triste; – je veux être dans une serre, – et qu’il y vienne des artistes.

Il faut qu’Henry me promette – de faire ma statue en marbre blanc – et que Charles me jure sur sa tète – de la couvrir de diamants.

Les bas-reliefs seront en bronze doré. – Ils représenteront – Les trois Jeanne, puis Cléopatre et puis Aspasie et Ninon.

Qu’on chante ma messe a Notre-Dame, – parce que c’est l’église d’Hugo; – que les draperies soient blanches comme des femmes – et qu’on y joue du piano.

Que cette messe soit faite par un jeune homme, – sans ouvrage et qui ait du talent. – Il me serait très agréable – que de la chanteuse il fut l’amant.

Enfin, que ce soit une petite fête, – dont parlent huit jours les chroniqueurs. – Sur terre, hélas! puisque je m’embête, – faut tacher de m’amuser ailleurs.

(Nina de Villars)

Découvert ici: https://eleonoreb.wordpress.com/

Illustration: Edouard Manet

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ballade de la robe rouge (Remy de Gourmont)

Posted by arbrealettres sur 11 décembre 2015



Ballade de la robe rouge
À Mme B. C.

Couleur de sang, couleur de cardinal,
Couleur de feu, couleur de seigneurie,
Couleur de lèvre et couleur de fanal,
Couleur de rêve et couleur de féerie,
Couleur d’amour : votre Sorcellerie
N’avait besoin de tant pour me charmer ;
Mais, sans regret, sans peur, sans fourberie,
En robe rouge, il faut bien vous aimer.

La soie éclate ainsi qu’un air royal.
Dans sa gloire et dans sa forfanterie,
Et brûle comme un baiser nuptial,
Et brille comme une joaillerie,
Lorsqu’un rayon bleu, gente tricherie,
En l’ombre tiède est venu s’allumer :
Vaincu, l’on dit tout bas : Je vous en prie…
En robe rouge, il faut bien vous aimer.

De l’encensoir, l’encens sacerdotal
Monte et fume, odorante rêverie :
Approchons du tabernacle augustal
Où trône, sous la noble draperie
Et dans la pourpre et dans l’orfèvrerie
Le Saint des Saints. Comment ? C’est blasphémer ?
Mais non, ce n’est rien qu’une allégorie :
En robe rouge, il faut bien vous aimer.

ENVOI

Princesse, un poète, en sa flânerie,
Cisela ce coffret, pour enfermer,
Sous un triple vantail, le cœur qui crie :
En robe rouge, il faut bien vous aimer.

(Remy de Gourmont)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’EST LA VIE (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 14 août 2015




C’EST LA VIE

Dans la pièce au sol en terre
une mouche monte au long
d’une draperie usée.
En confiance chantent des femmes
elles conservent sur le tard
un rire de fraîcheur
leur corps entier qui fut beau
de sang s’irrigue et dure.
Cessant tout bruit, se regardant
c’est la vie
pensent-elles.

(Jean Follain)

Illustration: Vincent Van Gogh

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :