Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘droit’

L’ESPÈCE HUMAINE (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2017




    

L’ESPÈCE HUMAINE

L’espèce humaine m’a donné
le droit d’être mortel
le devoir d’être civilisé
la conscience humaine
deux yeux qui d’ailleurs ne fonctionnent pas très bien
le nez au milieu du visage
deux pieds deux mains
le langage
l’espèce humaine m’a donné
mon père et ma mère
peut-être des frères on ne sait
des cousins à pelletées
et des arrière-grands-pères
l’espèce humaine m’a donné
ses trois facultés
le sentiment l’intelligence et la volonté
chaque chose de façon modérée
l’espèce humaine m’a donné
trente-deux dents un coeur un foie
d’autres viscères et dix doigts
l’espèce humaine m’a donné
de quoi se dire satisfait

(Raymond Queneau)

 

Publicités

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Calme (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 14 décembre 2017



Calme est l’arbre qui se dresse droit ou bien tordu
Calme est aussi l’arbuste en sa médiocrité
Calme est le fier cheval indemne de la morve
Calme est le champignon et sa femme la mousse
Calme est le ruisselet calme aussi le torrent
Calme est le cours fixé qui m’emporte du Temps
Calme la fleur qui meurt
Calme l’herbe qui pousse

(Raymond Queneau)


Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

SUR UN PETIT AIR DE FLÛTE (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2017



Illustration: Maurice Lemaître
    
SUR UN PETIT AIR DE FLÛTE

Dans les temps bucoliques
le poète se disait doué de pouvoirs magiques
tout en se demandant avec inquiétude
où vais-je chercher toutes ces belles choses ?

suis-je une petite machine
qui rédige consciencieusement ce qui lui a été programmé ?
heureusement qu’il y a les ratures
ce qui donne le droit de parler de littérature

(Raymond Queneau)

 

Cent mille milliards de poèmes

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tous les droits (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2017


ortie rose

 

Simule
L’ombre fleurie des fleurs suspendues au printemps
Le jour le plus court de l’année et la nuit esquimau
L’agonie des visionnaires de l’automne
L’odeur des roses la savante brûlure de l’ortie
Etends des linges transparents
Dans la clairière de tes yeux
Montre les ravages du feu ses oeuvres d’inspiré
Et le paradis de sa cendre
Le phénomène abstrait luttant avec les aiguilles de la pendule
Les blessures de la vérité les serments qui ne plient pas
Montre-toi

Tu peux sortir en robe de cristal
Ta beauté continue
Tes yeux versent des larmes des caresses des sourires
Tes yeux sont sans secret
Sans limites.

(Paul Eluard)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

SÉPARATION (Joë Bousquet)

Posted by arbrealettres sur 7 décembre 2017


Illustration: ArbreaPhotos


Illustration: Pablo Picasso 
    
SÉPARATION

Éloigne-toi, femme trop lasse
pour habiller ce livre nu.
Une autre image te remplace,
qui revendique à l’inconnu
le droit de vivre de mensonges.
Tu me déplais ! écrite en vers
ou effacée. Je te prolonge
comme on prolonge un jeu pervers
qui prend fa forme d’une danse,
selon l’humeur, selon le goût
de ce grand maître : le silence,
coupeur de seins et de genoux.

(Joë Bousquet)

 

Recueil: Poèmes, un
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Proverbes de l’Enfer (5) (William Blake)

Posted by arbrealettres sur 28 novembre 2017



Illustration: William Blake
    
Proverbes de l’Enfer (5)

La tête le Sublime ; le coeur le Pathétique ;
le sexe, la Beauté ; les mains et les pieds, la Proportion.

Ce que l’air est à l’oiseau, la mer au poisson,
le mépris l’est au méprisable.

La corneille voudrait que tout soit noir,
le hibou que tout soit blanc.

L’exubérance est Beauté.

Si le lion prenait conseil du renard, il serait rusé.

On rend la route droite en l’améliorant ; mais les routes
tortueuses que nul travail n’améliore, sont celles du Génie.

***

The head Sublime, the heart Pathos, the genitals Beauty, the hands & feet Proportion.
As the air to a bird or the sea to a fish, so is contempt to the contemptible.
The crow wish’d every thing was black, the owl, that every thing was white.
Exuberance is Beauty.
If the lion was advised by the fox. he would be cunning.
Improvement makes strait roads, but the crooked roads without Improvement, are roads of Genius.
Sooner murder an infant in its cradle than nurse unacted desires.
Where man is not, nature is barren.
Truth can never be told so as to be understood, and not be believ’d.
Enough! or Too much.

(William Blake)

 

Recueil: William Blake
Traduction: Georges Bataille
Editions: Fata Morgana

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Savez-vous (Karen Blixen)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2017




    
Savez-vous, dit-il, pourquoi j’admire Dieu
et me cramponne à Lui ?
Pourquoi je ne puis me passer de Lui ?

Parce que c’est la seule créature
dont je n’aie ni le besoin ni le droit d’avoir pitié.

En considérant tous les autres êtres de ce monde,
la compassion me torture et me dévore
et je plie sous le poids de leurs soucis.

(Karen Blixen)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la sieste (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2017




    
retouche à la sieste

un papillon met la lumière en confettis
la mer est nue dans une ronde de baigneuses
et le soleil marche droit
vers moi né d’herbe et de désir

des souvenirs me traversent
avec la grâce des gazelles

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche au bonheur (2) (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2017



Illustration: Christian Girault
    
Retouche au bonheur (2)

sur le rivage en fin de saison
droits et ne faisant qu’un
deux amants sont le reliquaire d’or éteint
d’un silence hors du temps

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Vestiaire des anges
Editions: Grasset

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lettres (Vincent Van Gogh)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2017



Lettre à son frère Théo

J’ai aperçu de magnifiques terrains
rouges plantés de vignes,
avec des fonds de montagnes du plus fin lilas.
Et les paysages dans la neige
avec les cimes blanches
contre un ciel aussi lumineux que la neige,
étaient bien comme les paysages d’hiver
qu’ont fait les Japonais.

Lettre à sa mère et Will

Quant à moi, je suis entièrement absorbé par cette étendue infinie,
vaste comme la mer, des champs de blé qui couvrent les collines,
par la beauté des jaunes, la beauté des verts tendres,
le bel indigo des terres sarclées et labourées,
avec cette marqueterie régulière du vert des plants de pommes de terre en fleur,
tout cela dans une belle lumière aux tons
bleus, blancs, rosés, violets.
Je suis tout à fait dans la disposition,
presque de trop grand calme,
dans la disposition qu’il faut pour peindre cela.

Lettre à Paul Gauguin

J’ai encore de là-bas un cyprès avec une étoile, un dernier essai
-un ciel de nuit avec une lune sans éclat,
à peine le croissant mince émergeant de l’ombre projetée opaque de la terre –
une étoile à éclat exagéré, si vous voulez,
éclat doux de rose et vert dans le ciel outremer où courent des nuages.
En bas une route bordée de hautes cannes jaunes,
derrière lesquelles les basses Alpines bleues,
une vieille auberge à fenêtres illuminées orangée,
et un très haut cyprès, tout droit, tout sombre.

(Vincent Van Gogh)

Illustration: Vincent Van Gogh

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :