Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘eau vive’

Le puits (Armand Lanoux)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2018



Le puits

Plus est creusé profond le puits
plus fraiche l’eau vive y demeure.
Si très loin de tes yeux je vis
ton amour m’en devient meilleur.

(Armand Lanoux)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Eau vive (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2018




Eau vive
Qui sourd d’une veine profonde
De sous les tombes,
De sous les racines du chagrin —
Flux de musique :
D’où vient où va
La joie,
Dont nul ne connaît la source?

***

Water of life
That wells from some deep vein
Beneath the graves,
Beneath the roots of sorrow
Music its flow:
Whence comes whither goes
Joy, whose source none knows?

(Kathleen Raine)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La demoiselle aux mains légères (Claude Roy)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2018



La demoiselle aux mains légères
a des cascades plein les doigts
Elle leur fait prendre un peu l’air
en les emmenant dans les bois

Un seul regard de la pensive
fait fleurir un oiseau rieur
Il est malin comme l’eau vive
volant ici il est ailleurs

D’où venez-vous oiseau moqueur ?
Je suis né de deux mains légères
Où allez-vous oiseau rôdeur ?
Je vais au caprice de l’air

L’oiseau est vraiment délicieux
La demoiselle aux mains légères
a des étoiles plein les yeux
L’oiseau lui chante son grand air

et leur gaîté réjouit les cieux

(Claude Roy)


Illustration: Pierre-Yves Vigneron

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUAND L’ÂME EUT FROID (Joë Bousquet)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2017




    
QUAND L’ÂME EUT FROID

Mon coeur ouvert de toutes parts
Et l’effroi du jour que je pleure
D’un mal sans fin mourant trop tard
Je ne fus rien que par hasard
Priez qu’on m’enterre sur l’heure

On reverra dans le brouillard
Avec ses maux et ses années
Le roi qu’il fut dans la fumée
D’un feu qui n’était nulle part
Sa mère avait des yeux d’eau vive
Il reviendra dans le brouillard
Le coeur ouvert par trois poignards
Vidé par les lunes oisives

Mais les ans passent sans nous voir
L’aube naît d’une ombre où l’on pleure
De quoi voulez-vous que l’on meure
La nuit ne sait pas qu’il fait noir
Tout est passé pour nous revoir
Nos pas reviennent nous attendre
On rouvre la classe du soir
Où l’on attend le roi des cendres

J’ai cru le voir dans un miroir
Qui m’est resté de mon enfance
Un chant de source était devant
Qui m’a bercé jusqu’au silence
Et je le suis jusqu’à l’absence
Mon corps s’ouvrant à tous les vents
A bu le froid dans l’eau d’argent
D’un coeur noir qu’il est las d’entendre

Tout est trop beau pour être vu
Un amour plus grand que l’espace
Ferme les yeux qui ne voient plus
Et l’ombre que sa forme efface
Mendiant son pas mendiant sa place
Au jour mort d’un rêve pareil
Dira des ombres qui la suivent
Ma vie avait des yeux d’eau vive
Passé prête-moi ton sommeil

(Joë Bousquet)

 

Recueil: La Connaissance du Soir
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La lumière que tu cherches (Marcel Béalu)

Posted by arbrealettres sur 17 juin 2017



La lumière que tu cherches
Elle n’est pas dans l’eau vive
Qui s’écoule de tes doigts

Elle n’est pas dans la flamme
Où seul ton corps se consume

Ne la cherche pas dans la nuit
Ni dans ce qui étincelle
A la surface du jour

Ce qui crépite et brasille
Meurt et s’éteint aussitôt
L’or pourrit sous les étangs
La lune habille des ombres

La lumière que tu cherches
Elle n’est pas dans tes mains
Elle est au bout du chemin

(Marcel Béalu)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comme l’eau vive (Rûmi)

Posted by arbrealettres sur 13 mars 2017



Il est bon de franchir
chaque jour une étape

Comme l’eau vive
qui ne stagne pas.

Hier s’est enfui, l’histoire d’hier
elle aussi est passée

II convient aujourd’hui de conter
une histoire nouvelle.

(Rûmi)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

PRESENCE (Luc Decaunes)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2016



 

Fidel Garcia - (18)

PRESENCE

Je me suis étendu près de toi cette nuit,
Mais tu n’en as rien su tant j’ai fait peu de bruit.
Ton souffle caressait ma bouche impatiente
Et ton coeur était nu sous ta chair innocente.
Le sang, comme un oiseau dans son arbre blotti,
Chuchotait dans ton rêve et battait à demi.
Le silence n’était qu’une vaste prière;
Mon amour s’écoulait comme une eau sans lumière,
Et l’ombre, en dérobant l’aspect des traits chéris,
Rendait au souvenir plus qu’elle n’avait pris.
Plus subtil et plus doux que neige sur la neige,
Mon corps qui près du tien se précise et s’allège,
Dans l’eau de ton sommeil, nageur triste et discret,
Cherchait à deviner cet ondoiement secret
De ton corps sans liens qui tremble et se replie
Dans un geste d’amour et de mélancolie.

J’aurais voulu, mêlant mon souffle à tes soupirs,
Donner à ton repos la forme d’un désir,
Ou, tel un feu léger me glissant dans tes veines,
Devenir à la fois ton plaisir et ta peine;
J’aurais voulu forcer les portes de ta nuit,
M’établir dans son rêve…

Et, veilleur ébloui,
Penché sur ta beauté comme sur une eau vive,
J’épelais le seul mot dont mon espoir s’avive.

Mais rien ne réveilla ta vague profondeur,
Et le ciel qui tournait sur nous avec lenteur,
En blanchissant au seuil de la neuve journée,
Me fit évanouir ainsi qu’une fumée.

(Luc Decaunes)

Illustration: Fidel Garcia

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :