Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘échoppe’

LONG FEU (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 26 décembre 2022




Illustration: ArbreaPhotos
    
LONG FEU

Brières mes limons de tendresse
O mes cages
Pérous de la lumière
Iles saintes du feu
Les vols ensorcelés de mes canards sauvages
La chambre fortunée où j’en appelle à Dieu

Je revois tout
L’échoppe rose des aurores
Sur mes genoux il pleut encore

Combien de temps déjà
Combien de pas battant mes pas
Dans le miroir quelle rencontre
Mon coeur a fait battre la montre
Encore un soir où je m’en vais
Sur le grand livre des marais
Tracer les mots de mon enfance
D’un geste fondre les saisons
Au bercement des horizons
Et des hoquets de la souffrance.

(René Guy Cadou)

 

Recueil: René Guy Cadou Poésie la vie entière oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce matin (Shoha)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2021


cerf_volants

 

Ce matin le vent de printemps
l’échoppe qui vend des cerfs-volants
est ouverte

(Shoha)

Illustration

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | 6 Comments »

Les douze lutins (Paul-Alexis Robic)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2020



Jean-Marc Polizzi Le_Jongleur_et_le_Lutin-Etoile

Les douze lutins

Ils sont douze lutins
Dans ce joli village
De songe et de cristal
Derrière les montagnes

Trois qui frappent l’enclume
Et remplissent d’étoiles
La forge du grand gel

Trois qui font à l’enseigne
Du Rire de l’Hiver
De frais gâteaux de neige.

Trois qui tirent l’alêne
En secret dans la basse
Échoppe du sommeil

Trois autres qui allument
Leurs petites lanternes
Et n’attendent qu’un signe
Pour s’en aller sonner
Les cloches de Noël

(Paul-Alexis Robic)

Illustration: Jean-Marc Polizzi

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Fil de fer (Alain Serres)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2020



Illustration: Alain Chayer
    
Fil de fer

Comme il est habile,
le fildefériste !
Il mime un philodendron des îles,
un filament de profil,
un philharmonique à lui tout seul.
Puis le philanthrope
rembobine son échoppe
et, dans la nuit d’avril,
file.

(Alain Serres)

Recueil: Les poèmes ont des oreilles
Traduction:
Editions: Rue du Monde

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La nuit brève (Buson)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2019



 

La nuit brève –
aux abords d’un village
une échoppe est ouverte

(Buson)

Illustration: Hokusaï

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

POÈME À MA FEMME (Chen Yuyi)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2019



POÈME À MA FEMME

Aujourd’hui le vin est déjà à point dans ma petite jarre
Nul besoin d’en chercher à l’échoppe
Demain on célèbre la Fête de l’automne
Où pourra-t-on trouver les chrysanthèmes ?

(Chen Yuyi)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FRUITS ET LEGUMES (Umberto Saba)

Posted by arbrealettres sur 25 août 2018



 

épicerie

FRUITS ET LEGUMES

Légumes, fruits, couleurs de la belle
saison. Quelques corbeilles où pour la soif
se laissent voir de douces pulpes crues.

Entre un enfant aux jambes nues,
impérieux, il s’enfuit.

L’humble échoppe
s’assombrit, elle vieillit comme
une mère.

Dehors, lui, au soleil
il s’éloigne, suivi de son ombre, léger.

(Umberto Saba)

Illustration: Alain Gaudin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Devant l’échoppe (Kitô)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2018



Illustration
    
Devant l’échoppe
Les presse-papiers sur les livres de peintures :
Le vent de mars !

(Kitô)

 

Recueil: Haïku
Traduction: Philippe Jaccottet
Editions: Fata Morga

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

MARCHAND DE BALLONS (Manuel Bandeira)

Posted by arbrealettres sur 6 mai 2018



le_marchand_de_ballons [800x600]

 

MARCHAND DE BALLONS

Au marché de petite banlieue
Un homme loquace fait l’article de ses ballons de couleur :
— « Le meilleur amusement pour les enfants! »
Autour de lui, un cercle de petits enfants pauvres,
Regarde avec des yeux extasiés les grands ballons ronds.

Cependant le marché bat son plein.
Voici qu’arrivent les dames pauvres,
Et les servantes des dames riches,
Et les femmes du peuple, et les blanchisseuses des alentours.
Sur l’étal des poissonniers,
Dans les échoppes de céréales,
Auprès des paniers de légumes,
On marchande avec acrimonie pour un sou.

Les enfants pauvres ne voient ni les tendres petits pois
Ni les tomates écarlates,
Ni les fruits,
Ni rien.

On comprend bien que pour eux ici au marché
la seule marchandise utile et vraiment indispensable
ce sont les ballons de couleur.
Le vendeur infatigable bonimente :
– « Le meilleur amusement pour les enfants! »
Et autour de l’homme loquace les petits enfants pauvres font
un cercle inamovible de désir et d’émerveillement.

(Manuel Bandeira)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

POETE JE REVE POUR VOUS (Jean-Pierre Vallotton)

Posted by arbrealettres sur 25 décembre 2017



Je me vois déjà,
en quelque siècle à venir,
pauvre baladin rescapé,
d’un temps de catastrophes,
ayant pignon sur rue,
parmi les flots bruyants de machines inhumaines –
et l’enseigne de ma petite échoppe,
comprimée tristement entre deux buildings
et fréquentée par quelques rares nostalgiques,
annonçant en lettres bleues
ces mots insolites, frondeurs :

POETE
JE REVE POUR VOUS

(Jean-Pierre Vallotton)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :