Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘économie’

Fervente (Pascal Commère)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2020



 

Fervente dira-t-on — d’où venue ?
Affairée mésange jusqu’à tard dans le soir picorant
les insectes sur le feuillage, sautillant
à la façon de qui prétend donner au monde qui est nôtre
la juste économie dont nous rêvons, reportant à plus tard
la réponse — Que nous n’attendons plus

(Pascal Commère)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Viendra le temps (René Char)

Posted by arbrealettres sur 29 décembre 2017




    
Viendra le temps où les nations sur la marelle de l’univers
seront aussi étroitement dépendantes les unes des autres
que les organes d’un même corps, solidaires en son économie.

Le cerveau, plein à craquer de machines, pourra-t-il encore
garantir l’existence du mince ruisselet de rêve et d’évasion ?

L’homme, d’un pas de somnambule, marche vers les mines
meurtrières, conduit par le chant des inventeurs…

(René Char)

 

Recueil: Feuillets d’Hypnos
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parler à – (Jong N. Woo)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



Christian Schloe oe

parler à –

comme je parlerais
à une fleur

(et cette fleur est sans,
sans horizon
ni destinée)

*
ce parler-à

(comme pour la première
fois, comme l’unique fois)

commence et finit
sans loi sans économie
sans préalable sans
ordre, aucun

échouant
chaque nuit
sur la plage infime, infinie
du peut-être

*

(…)

parler
comme à
une fleur sans

qui a disparu
et ne disparaît pas

qui a quitté et le jour et la nuit
mais demeure fixée
quelque part
dans un coin de l’âme
et du corps

à l’état de la pure
fragance

(Jong N. Woo)

Illustration: Christian Schloe

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :