Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘effacement’

L’aube s’ouvre aussi (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2016



L’aube s’ouvre aussi

L’aube s’ouvre aussi
sur les larmes
une tristesse
un ruissellement irrésistibles
l’effacement absolu des choses
des pensées
car le regard heurte ces larmes
sans issue

nulle trouée dans le coeur
ni dans les pins
le ciel d’un blanc obscur
suinte sur les feuillages
qui s’enfoncent à l’infini
parmi la brume
le coeur aussi seul
irrémédiablement définitivement
seul
que le pépiement de cet oiseau
perdu dans le brouillard

ce n’est pas un chant
pas même un appel
juste un faible cri
au milieu de l’abîme du monde

il ne saura jamais qu’un coeur
l’a recueilli.

(Jean Mambrino)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon chemin (Bernard Neau)

Posted by arbrealettres sur 5 septembre 2016



Mon chemin est peuplé du fantôme interminable
des choses invisibles et muettes,

et les choses invisibles et muettes
sont l’enfance émerveillée
des choses visibles, les cardinales
de granite et de brumes,
les amers noyés d’une Parole,

écartelée silencieuse
entre l’apparition des mondes
et leur effacement.

(Bernard Neau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Odeurs, couleurs, saveurs, le même songe (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016




Comme il fait beau, ce soir !
À peine si
Je sais, sur ce chemin,
Que j’existe encore.

Un même effacement,
Désirer, prendre,
Presque de même poids
Être, ne pas être.

Et aller, ce chemin
Ou bien cet autre,
Ainsi sans hâte va, s’évaporant,
La pluie dans l’herbe.

Odeurs, couleurs, saveurs,
Le même songe,
Colombes dans l’ailleurs
Du roucoulement.

(Yves Bonnefoy)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aucune relation de qualité (Colette Nys-Masure)

Posted by arbrealettres sur 5 février 2016



effacement

Aucune relation de qualité ne peut consister
en une réduction à un commun dénominateur
par l’effacement de soi ou la capture de l’autre.

(Colette Nys-Masure)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Effacement du peuplier (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 24 janvier 2016



Effacement du peuplier

L’ouragan dégarnit les bois.
J’endors, moi, la foudre aux yeux tendres
Laissez le grand vent où je tremble
S’unir à la terre où je croîs.
Son souffle affile ma vigie.
Qu’il est trouble le creux du leurre
De la source aux couches salies !
Une clé sera ma demeure,
Feinte d’un feu que le coeur certifie;
Et l’air qui la tint dans ses serres.

(Philippe Jaccottet)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

BROUILLARD (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 23 novembre 2015




BROUILLARD

Le pavé de la rue est rose

Au crépuscule qui se trompe

Car un léger brouillard estompe

L’effacement exquis des choses.

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 4 Comments »

Quoi qu’il en soit (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



 

Elena Kalis   s-1 [1280x768]

Quoi qu’il en soit — je n’en suis plus à une illusion près ! —
il me semble bien que, pendant ces absences illégales,
le Temps me soit donné pleinement, totalement, de la manière que je réclame :
il s’abolit et cesse d’être perçu comme un perpétuel effacement dans la succession…

(André Hardellet)

Illustration: Elena Kalis

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assis au coeur du jardin (Thierry Cazals)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2015


04075111

 

Assis au coeur du jardin

entre tes orteils
poussent le cresson et le trèfle

tu n’espères rien
ne désespères de rien

tu es au point précis

où l’effacement
devient

apparition

(Thierry Cazals)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :