Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘effarouché’

L’AMOUR ET LA BEAUTÉ (John Clare)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2018




    
L’AMOUR ET LA BEAUTÉ

Quand la Beauté comble l’oeil de l’amant
Et vit tel un temps variable
Sa gorge dort comme amoureusement
Ce sont oiseaux blottis ensemble

L’Amour les tient pour des anges tout faits
Épanouis et délectables
Mais vient le Temps d’abord intimidé
Puis rudoyeur qui leur dit : femme

Le Temps voleur vient ainsi chaque année
Dérober la gloire qu’il donne
Lors la Beauté s’enfuit effarouchée
Laissant la Vertu toute seule

***

LOVE AND BEAUTY

When Beauty fills the lover’s eyes
And lives like doubtful weather
Her bosom seems to sleep with love
They lie like birds together

Love finds them angels ready made
So beautiful and blooming
But Time comes in though half afraid
And rudely calls them woman

Time like a robber every year
Takes all the fame he gives
While Beauty only goes away
And Virtue only lives

(John Clare)

 

Recueil: Poèmes et Proses de la Folie de John Clare
Traduction: Pierre Leyris
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES YEUX CERNÉS (A. René Berton)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2017



Illustration: Achille Devéria

    

LES YEUX CERNÉS

Les yeux cernés des Vierges pâles
Ont des regards effarouchés ;
Ils brillent sous leurs fronts penchés
Comme de très douces opales.

Ils chantent la chanson des râles
Et des solitaires péchés!…
Les yeux cernés des Vierges pâles
Ont des regards effarouchés.

C’est l’éternel feu des Vestales,
Le feu des amours ébauchés…
Ils fouettent les désirs cachés,
Et font bondir le cœur des mâles.
Les yeux cernés des Vierges pâles.

(A. René Berton)

 

Recueil: Anthologie universelle des baisers (III France)
Editions: H. Daragon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur ta bouche (Armand Silvestre)

Posted by arbrealettres sur 5 juillet 2017




    
Sur ta bouche

Les étoiles effarouchées
Viennent de s’envoler des cieux :
J’en sais deux qui se sont cachées,
Mignonne, dans vos jolis yeux,

A l’ombre de vos cils soyeux
Et sous vos paupières penchées.
Attendez ! — mes baisers joyeux
Les auront bientôt dénichées !

Vous feignez de dormir encor :
Eveillez- vous, mon doux trésor !
L’aube pleure sous les feuillées,

Le ciel désert est plein d’ennui.
Ouvrez les yeux et rendez-lui
Les deux étoiles envolées !

Sur ta bouche, avec le désir
Je bois ta dernière caresse;
Car je ne veux plus de maîtresse
Que celle qui ne sait trahir.

Sur ta bouche, avec le désir
Je veux boire l’oubli des roses;
Car je n’aimerai plus des choses
Que celles qu’on ne peut flétrir.

Sur ta bouche, avec le désir
J’ai bu ma dernière espérance;
Car je ne veux plus de souffrance
Que celle, dont je dois mourir!

(Armand Silvestre)

 

Recueil: Poètes du Baiser
Editions: Société des Éditions LOUIS-MICHAUD

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu regardes un oiseau (Alain Boudet)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



Tu regardes un oiseau
et tes yeux battent
comme des cœurs effarouchés.

(Alain Boudet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

LIBELLULE (Louis Dubost)

Posted by arbrealettres sur 18 septembre 2015



LIBELLULE

Demoiselle légère
au vol immobile

Demoiselle légère
au vol supersonique

Demoiselle légère
preste, effarouchée

Demoiselle court-vêtue
d’un lambeau de soleil

Demoiselle qui fuit
la bise de septembre

Quelle grâce inquiète
te hante, libellule ?

(Louis Dubost)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :