Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘éloignement’

Je ne veux pas mourir (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 14 septembre 2019



Illustration: Josephine Wall
    
Je ne veux pas mourir

Je refuse de mourir dans ce monde si beau,
Je désire vivre parmi les hommes,
Sous ces rayons du soleil au milieu de ces parterres
Si je trouvais un coin dans un coeur vivant.
Le jeu de la vie s’écoule le long de la terre,
Eloignements et rapprochements accompagnent les rires et les pleurs,
Si je peux créer une demeure immortelle
En composant une chanson avec la joie et la peine humaines.
Sinon, que je puisse me réfugier
Au milieu de vous tous pour le reste de ma vie :
Puis-je aider à s’épanouir un bouquet de chanson toujours nouvelles
Pour que tu puisses les cueillir à l’aube et à la tombée de la nuit.
Ayant accepté ces fleurs avec un sourire
Les jeter lorsqu’elles auront fané.

***

Life

I do not want to die out in this beautiful world,
I long to live among men,
Under this sunlight, in this grove of flowers
If I find a place inside a living heart.
The play of life is ever flowing on earth,
Separation, reunion accompanying laughter and tears,
If I can create an immortal abode
By composing a song with human joy and sorrow.
If I cannot, let me have my refuge
In your midst for the rest of my life :
May I help blossoming flowers of ever new songs
For you to pluck at dawn and at dusk.
After accepting those flowers with a smiling face
Throw them away once the flowers will have faded.

(Rabindranath Tagore)

 

Recueil: Tantôt Dièse, Tantôt Bémol
Traduction: Prithwindra Mukherjee
Editions: Shahitya Prakash

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

S’approcher (Christian Viguié)

Posted by arbrealettres sur 2 avril 2019



S’approcher
sachant que rien ne fut pris
mais juste effleuré
ajoutant une ombre à une ombre

Ainsi n’y-a-t-il pas d’apaisement
seulement l’éloignement précis
du voyage.

(Christian Viguié)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

S’approcher (Christian Viguié)

Posted by arbrealettres sur 2 avril 2019



S’approcher
sachant que rien ne fut pris
mais juste effleuré
ajoutant une ombre à une ombre

Ainsi n’y-a-t-il pas d’apaisement
seulement l’éloignement précis
du voyage.

(Christian Viguié)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Éloignement infini (Novalis)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2018




    
Éloignement infini du monde des fleurs.

(Novalis)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Sincère est ton amour (Ibn Khafâja al-Andalusî)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2018




    
Sincère est ton amour, mais je m’étonne
De l’éloignement qui est notre destin.
Comme si nous étions sur orbite, en rotation,
Tu t’éclipses dès que j’apparais.

(Ibn Khafâja al-Andalusî)

 

Recueil: Le Dîwân de la poésie arabe classique
Traduction: Houria Abdelouahed et Adonis
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la torpeur (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2017



Illustration: Jean-Robert Doumont
    
retouche à la torpeur

mouvement circulaire et doux
l’éloignement le rapprochement des disques
de la mer et du ciel donnent le cri
de la mouette,
et le soleil ondule dans sa trop large
peau de fauve

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Les dessous du ciel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ENTRE LES LIGNES (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 14 septembre 2017



 

ENTRE LES LIGNES

Oreiller de pierre, les chemins
de l’éloignement. Et, écrite dans ta paume,
la route.

Chez soi, alors, n’est pas chez soi
mais la distance entre
béni
et maudit. Et quiconque se met
dans la peau
de son frère, saura
quelle douleur c’est
d’atteindre la septième année
au-delà de la septième année
de la septième année.

Et de couper ses enfants en deux.

Et de lutter dans les ténèbres
contre un ange.

(Paul Auster)

Illustration: Maurice Denis

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Un soir où tu ne parlais pas (Anna de Noailles)

Posted by arbrealettres sur 20 juin 2017




Un soir où tu ne parlais pas,
Où tu me regardais à peine,
Mes yeux erraient à petits pas
Sur ton visage aux belles peines,
Et j’ai fait avec ton ennui
Un étrange et mystique pacte
Où tout me dessert et me nuit;
Et, depuis, mes rêves, mes actes,
A travers les jours et les nuits,
L’éloignement, l’atroce ennui,
S’en vont, résolus, invincibles,
Vers ton corps que j’ai pris pour cible

(Anna de Noailles)

Illustration: Drew Darcy

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si tu veux ton bien (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 25 avril 2017



 

Kabîr dit : « Ô Sadhu! écoute mes immortelles paroles.
Si tu veux ton bien, fais-y grande attention : tu t’es séparé du Créateur de Qui tu es né;
tu as perdu la raison; tu as mérité la mort.

Toutes les doctrines, tous les enseignements viennent de Lui;
c’est en Lui qu’ils s’épanouissent.
Tiens cela pour certain et n’aie pas peur.
Entends de moi la nouvelle de cette grande vérité !

Quel nom psalmodies-tu et sur qui médites-tu ?
Ô sors de ce labyrinthe !

Il est, Lui, au coeur de toutes choses;
pourquoi te réfugier dans une vaine désolation ?

Si tu places le Maître loin de toi,
c’est donc seulement son éloignement que tu honores.

Si réellement le Maître est loin,
alors par quoi ce monde a-t-il été créé ?

Quand tu crois qu’Il n’est pas ici,
alors tu erres de plus en plus loin
et tu le cherches en vain dans les larmes.

Là où Il est loin, on ne peut L’atteindre,
là où Il est près, Il est la véritable félicité. »

Kabîr dit : « De peur que son serviteur ne souffre, Il le pénètre profondément.
Connais-toi donc, ô Kabîr, car Il est en toi de la tête aux pieds.
Chante de joie et affermis-toi inébranlablement dans ton coeur. »

(Kabîr)

Illustration: William Blake

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Paisible éloignement (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



Paisible éloignement, cheveux
adoucis, yeux bienveillants, lèvres
que vous offrez encore, feux
tièdes comme certaines fièvres.

(Robert Ganzo)

Illustration: Pascal Renoux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :