Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘émergence’

Dialogue (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2019




Illustration: ArbreaPhotos
    
Dialogue

Le soleil du premier jour
Avait interrogé
L’émergence nouvelle de l’Être :
Qui donc es-tu ?
Point de réponse.

Années après années se sont écoulées,
Le dernier soleil du jour
Posa la dernière question
au bord de l’océan du couchant,
Par le soir muet :
Qui donc es-tu ?
Il n’y eut pas de réponse.

***

Dialogue

The sun of the first day
Had asked
At the new advent of the Being :
Who are you ?
No answer came.

Year after year passed.
The last sun of the day
Uttered the last question on the shore
of the Western sea,
By a mute evening :
Who are you ?
Received no answer.

(Rabindranath Tagore)

 

Recueil: Tantôt Dièse, Tantôt Bémol
Traduction: Prithwindra Mukherjee
Editions: Shahitya Prakash

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE PLAISIR DE LA FAUSSETÉ (Raymond Federman)

Posted by arbrealettres sur 14 septembre 2017



LE PLAISIR DE LA FAUSSETÉ

chaque être humain
est une erreur chancelante
coincée entre des cris désespérés
et le silence

chaque être humain
est le champ de bataille
d’une manifestation permanente
contre la prison de son propre corps

la tête est une usine délabrée
dans laquelle des cohortes de rats
ne rêvent qu’à s’échapper

l’impression d’exister
n’est que l’émergence éphémère
d’un flocon de neige

ayant perdu le goût de l’authenticité
nous nous ruons constamment
vers la fausseté

mais nous ne pouvons
même plus te connaître
le faux de l’imitation du faux

chaque être humain
est une photocopie
de la convulsive maladie d’être

***

THE DELIGHT OF FALSENESS

every human being is
a staggering error
squeezed between
desperate cries and silence

every human being is
the battlefield
of a permanent protest
against the prison of being

every human being is
a photocopy
of the convulsive
sickness of being

so say certain human beings
do not believe them
it’s not that bad

(Raymond Federman)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Émergence (Mario Quintana)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2017



 

Émergence

Qui fait un poème ouvre une fenêtre.
Respire, toi qui est dans une cellule étouffé,
Cet air qui entre par elle.
Et pour cela les poèmes ont du rythme
– pour que tu puisses respirer profondément.
Qui fait un poème sauve un noyé.

(Mario Quintana)

Illustration: Stéphane Pencréac’h

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Le poète préfigure un langage qu’il ne connaît pas (Franck Castagné)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016



Le poète préfigure un langage qu’il ne connaît pas.
Aussi bien s’appuie-t-il sur un bonheur actuel
pour annoncer sa chute que sur le malheur
de l’instant qu’il fait éclater.

Il saute de pierre en
pierre, marqué d’émergences
noires ou blanches qu’il annonce.

(Franck Castagné)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :