Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Emmanuelle Le Cam)’

J’appuie sur un bouton (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018



Illustration: Salvador Dali
    
J’appuie sur un bouton.

Dans la tête
le poème sort.

« Magique? »

cat c’est soudain presque
parfait d’être au monde!

Oh, (prenez pitié)
ne plus
jamais connaître
rien d’autre
que cette abolition
des distances entre

moi
et moi-même.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pousser la tête dehors (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018




    
Pousser la tête
dehors.

Contre le vent.

C’est grande
bourrasque.

Je vire, chavire.

Vite! Votre main,
si belle illusion…
m’y
raccrocher!

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je bâtis mon silence (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018




Illustration: Johann Heinrich Füssli
    
Je bâtis mon silence.
Vide guide mes pas.
Visite mes rêves.
En démolit
l’architecture
raffinée.

Dehors, au-dehors.
Suis à l’extérieur
de ma chair.
En sursis.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout en train de disparaître (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018




    
Tout
en train de
disparaître.

– Goûts, mémoire,
attachements.

La distance se creuse
de moi au soleil.

Plus aucune avidité
ne passerelle
mes mots.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans la précision de gestes (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018



Illustration: Jeffrey T. Larson
    
Dans la précision
de gestes au quotidien,
retrouver l’esprit
sans demeure –

Le croiser,
s’arrêter un temps,
puis oublier
jusqu’à son nom.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Neutre, m’accompagne une main (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018




    
Neutre, m’accompagne une
main, qui sait cacher ses bienfaits.

C’est une latence de bien, sur moi
en nonchalance posée.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Oh, votre nom (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018




Illustration: Chantal Dufour
    
Oh, votre nom,
que je garde sur mes lèvres closes –

Votre nom de vie
qui m’accompagne.

Mon unique demeure.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vous ne saurez pas que c’est vous que je cherche (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018




    
Vous ne saurez pas
que c’est vous
que je cherche
quand la marée
de la peur monte,
qu’elle se goinfre
de moi.

Orgiaque,
jamais
n’en a
assez.

C’est les bras qu’il faut,
puis la poitrine, puis les jambes.

Elle, me grigote le coeur,
et j’en perds le sang.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De mon côté, garder pour seul souvenir (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018



Illustration: Pablo Picasso
    
De mon côté,
garder pour seul
souvenir
celui
de la découverte
concentrée
d’un ouvrage
qui me rassemble
en un lieu,
le temps
de ma lecture,
et me laisse
sur la berge,
défaite,
une fois celle-ci
interrompue.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tant éprise de solitude (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2018




    
Tant éprise
de solitude
que je sois,
votre sourire
ne me quitte –

Nul autre
compagnon
ne sera
accueilli.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :