Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘empiler’

Bérangère (Daniel Deleuze)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018




    
Bérangère,
pourquoi avoir d’un coup soufflé
mon château de cartes ?
Cartes du Tendre
par mes soins tendrement empilées
et maintenant par vous battues
pour de nouvelles belotes
où Roi qui vous pelote
ne serai plus jamais.

(Daniel Deleuze)

 

Recueil: Courtoises frimousses avec fleurs précédé de Troubadour de service
Traduction:
Editions: Tarabuste

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’arbre s’élève (Hélène Dorion)

Posted by arbrealettres sur 10 mars 2018




    
L’arbre s’élève pour s’élever ;
l’oiseau vole pour voler.
Le soleil et la lune créent
le balancement du jour et de la nuit.

En tout être repose
le souffle qui le nourrit
l’épuise et de nouveau le nourrit.
Sans demander pourquoi
nous respirons la rose.

Trouée de bleu, lumière
empilée sur la lumière ;
au bout de nos doigts s’amoncellent
les plus fragiles éternités.

(Hélène Dorion)

 

Recueil: Sans bord sans bout du monde
Traduction:
Editions: La différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elle craint de perdre de vue son image (Vénus Khoury-Ghata)

Posted by arbrealettres sur 20 décembre 2017



 

Elle craint de perdre de vue son image
de ne plus savoir à quoi elle ressemble
de perdre de vue sa maison
de ne plus savoir si la porte s’ouvrait à l’ouest
d’apprendre qu’un chemin a pénétré chez elle
empilé les chaises sur la table
que le platane du rond-point s’accoude sur sa rambarde

sa crainte de ne plus savoir éteindre le soleil
pour évacuer le sanglot à l’étroit dans sa gorge

(Vénus Khoury-Ghata)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Adamov Alexey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

La montagne (Richard Rognet)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2016



La montagne — sa grande
joie, nos paroles
l’inquiètent, elle
est lumière,
le temps presse.

Montagne — respiration,
voix des prophètes
entre les pierres, voix
des rivières, quotidiennes

nous n’entendons rien
de toi, nous empilons
nos bavardages, nous
ne louons que nous.

(Richard Rognet)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :