Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘en fuite’

Comment m’appeler ? (Ingerborg Bachmann)

Posted by arbrealettres sur 17 novembre 2019



Illustration: pierres qui roulent

    

Comment m’appeler ?

Arbre je fus un jour et attaché,
puis oiseau m’échappai, libre comme l’air,
dans un fossé trouvé enchaîné,
un œuf souillé en se brisant brisa mes fers.

Comment me garder? J’ai oublié
d’où je viens et où je vais,
de tant de corps suis possédé,
un piquant résistant et un chevreuil en fuite.

Ami aujourd’hui des branches d’érable,
demain sur le tronc je porte la main…
Quand la faute commença-t-elle sa ronde infernale
me menant de semence en semence sans fin ?

Mais en moi chante encore un commencement
– ou bien une fin – et combat ma fuite,
je veux échapper à cette faute, à sa flèche
qui en grain de sable ou canard sauvage me cherche.

Peut-être puis-je un jour me reconnaître
une colombe une pierre qui roule… Manque
un mot seulement ! Comment m’appeler
sans être dans une autre langue ?

***

Wie soll ich mich nennen?

Einmal war ich ein Baum und gebunden,
dann entschlüpft ich als Vogel und war frei,
in einen Graben gefesselt gefunden,
entließ mich berstend ein schmutziges Ei.

Wie hait ich mich? Ich habe vergessen,
woher ich komme und wohin ich geh,
ich bin von vielen Leibern besessen,
ein harter Dom und ein flüchtendes Reh.

Freund bin ich heute den Ahornzweigen,
morgen vergehe ich mich an dem Stamm…
Wann begann die Schuld ihren Reigen,
mit dem ich von Samen zu Samen schwamm?

Aber in mir singt noch ein Beginnen
— oder ein Enden — und wehrt meiner Flucht,
ich will dem Pfeil dieser Schuld entrinnen,
der mich in Sandkorn und Wildente sucht.

Vielleicht kann ich mich einmal erkennen,
eine Taube einen rollenden Stein…
Ein Wort nur fehlt! Wie soll ich mich nennen,
ohne in anderer Sprache zu sein.

(Ingerborg Bachmann)

 

Recueil: Toute personne qui tombe a des ailes
Traduction: Françoise Rétif
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Eurydice (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2018




Faite de substance, Eurydice,
Ou bien une ombre?
Invisible il la savait proche,
Qui dans ses bras de chair devenait
Cascade, puis flamme en fuite, puis air désert.
Mais dans cette contrée lointaine
Lui seul était une ombre, elle toute lumière.

***

What substance had Euridice,
Or shade?
Unseen he knew that she was near
Whom when with bodily arms he held
Was waterfall, was fleeting flame, was empty air:
Yet in that country far
He only cast a shadow, bright was she.

(Kathleen Raine)

Illustration: Christian Gottlieb Kratzenstein-Stub

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

PRUNES (Jean Grosjean)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2018



Illustration
    
PRUNES

Voilé le ciel,
rôdeurs les souffles,
émues les branches.

Soudain la colère des nuées.
La pluie se jette sur les arbres.
Les frondaisons gesticulent.

Et soudain l’averse en fuite,
le verger jonché de prunes
bleues, bouffies, talées, fendues.

(Jean Grosjean)

 

Recueil: Nathanaël
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je scrute le ciel (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 12 avril 2018



Je scrute le ciel

Je scrute le ciel à l’œil nu
et tends l’oreille
Ô vous
des galaxies en fuite
au-delà du trou noir
répondez-moi
Un mot de vous
et je m’inscrirai
à la prochaine aventure
J’enterrerai ma peur
dans le lourd suaire
de mes manques

(Abdellatif Laâbi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

C’est tout près des rails que j’habite (Attila Jozsef)

Posted by arbrealettres sur 23 mars 2018



C’est tout près des rails que j’habite,
près du va-et-vient permanent
des vitres de ces trains en fuite
dans le vent nocturne ondoyant.
Dans la nuit éternellement,
Foncent les jours qui se font suite.
Dans chacun des compartiments
c’est moi qui m’accoude et médite.

(Attila Jozsef)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche au calvaire (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 20 juin 2017



retouche au calvaire

crochet pour l’horizon penché
par un bond d’âme en fuite
on ne voyait sur le désert des blés
qu’une croix nue sans mort qui vive

(Daniel Boulanger)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :