Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘enfouie’

Cette grande inconnue (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2019




Je suis couché sur mon lit les bras en croix.
Je suis une ancre confortablement enfouie qui retient
l’ombre profonde au-dessus d’elle,
cette grande inconnue dont je participe et qui est
certainement plus importante que moi.

(Tomas Tranströmer)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’AI TOUT PERDU (Giuseppe Ungaretti)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2018




J’AI TOUT PERDU

J’ai tout perdu de l’enfance,
Jamais plus je ne pourrai
Perdre mémoire à crier.

L’enfance, je l’ai enfouie
Au fond des nuits.
A présent, lame invisible,
Elle me coupe de tout,

Je me souviens comment
J’exultais de t’aimer,
A présent je suis perdu
Dans l’illimité des nuits.

Désespoir incessant, croissant,
La vie ne m’est plus rien,
En travers de la gorge,
Qu’un roc de cris.

(Giuseppe Ungaretti)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour moi! (Kim Chôn-thêk)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2018


erable

Vallées enfouies sous les nuages blancs et brumes bleues
Erables rougis par les givres de l’automne
Vous dépassez en beauté les fleurs du printemps
Le grand Ciel a paré les montagnes et cela, pour moi!

(Kim Chôn-thêk)

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE MARCHAND D’ETOILES (Franck Gérald)

Posted by arbrealettres sur 29 janvier 2018



 

Ivailo Petrov - Tutt'Art@ - (15)

LE MARCHAND D’ETOILES

C’était un marchand d’étoiles
Et d’aurores boréales
Qui a posé sur ton lit
Tous les fantasmes de la nuit
Il allait de ville en ville
Cherchant un esprit docile
Il t’a bien vite ébloui
Et comme une ombre tu l’as suivi

Moi je croyais au ruisseau
Je croyais à l’ormeau
Qui se couvre de lierre
Moi je croyais au jardin
Que revêt de satin
La rosée du matin

C’était un marchand d’étoiles
Et de phrases magistrales
Il a glissé dans ta vie
Tous les mensonges de la nuit
Dans les reflets d’une eau grise
Il t’a fait croire à Venise
Tu as cru voir du pays
Tu as cru voir le paradis

Moi je disais que l’oiseau
Nous fait signe là-haut
Que s’éloigne l’orage
Moi je disais qu’au réveil
Sur la vigne vermeille
Brillerait le soleil

Mais ton beau marchand d’étoiles
En changeant de cathédrale
A changé de compagnie
Dans le miroir de son ennui
Je t’attends, petite fille
L’arbre n’était que brindille
Qui sera bien vite enfouie
Sous le manteau de l’oubli

(Franck Gérald)

Illustration: Ivailo Petrov

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TEXTES POUR UNE FIGURE (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2017



lumieres 

TEXTES POUR UNE FIGURE

OÙ ES-TU ?

Où es-tu ma voix lointaine
Toi qui parles comme mon âme

Enfouie sous le jour et les rumeurs
Sous l’or et les saisons

Sous les plaintes de la rue
Et le ferment des villes

Dans mon tombeau de soucis
Et de rire blond

Entre quelle nudité dois-je murer mon corps
Pour que vienne la voix
Qui parle comme mon âme ?

(Andrée Chedid)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :