Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘enragé’

LA LUMIÈRE TOMBÉE DE LA NUIT (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 24 mars 2019




    
LA LUMIÈRE TOMBÉE DE LA NUIT

verse sphinge
tes larmes dans mon délire
pousse avec des fleurs dans mon attente
car le salut célèbre
le jaillissement du néant

verse sphinge
la paix de tes cheveux de pierre
dans mon sang enragé

je ne comprends plus la musique
de l’ultime abîme
j’ignore le sermon
du bras du lierre
mais je veux être à l’oiseau amoureux
qui entraîne les fillettes
ivres de mystère
je veux l’oiseau savant en amour
le seul qui soit libre

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Les aventures perdues
Traduction: Jacques Ancet
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une rumeur d’épouvante rôde en ville (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 23 mars 2019



Une rumeur d’épouvante rôde en ville,
Se glisse dans les maisons comme un voleur.
Pourquoi ne pas relire, avant de m’endormir,
Le conte de Barbe-Bleue ?

Comment la septième monta l’escalier,
Comment elle appela sa soeur cadette,
Et guetta, retenant son souffle,
Ses frères bien-aimés, ou la terrible messagère…

Une poussière s’élève comme un nuage de neige,
Les frères vont entrer au galop dans la cour du château,
Et sur la nuque innocente et gracile,
Le tranchant de la hache ne se lèvera pas.

Consolée à présent par cette cavalcade,
Je devrais m’endormir tranquille
Mais qu’a-t-il, ce coeur, à battre comme un enragé,
Et le sommeil, pourquoi ne vient-il pas ?

(Anna Akhmatova)

Illustration: Walter Crane

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le temps des monts enragés (René Char)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2018



Illustration
    
Le temps des monts enragés
et de l’amitié fantastique.

(René Char)

 

Recueil: Feuillets d’Hypnos
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

La tempête de neige tourbillonne (Sergueï Essénine)

Posted by arbrealettres sur 6 avril 2018



Illustration: Oxana Zaika    
    
La tempête de neige tourbillonne,
Par les champs file une troïka.

Dans la troïka une autre jeunesse.
Où est mon bonheur ? Où est ma joie ?

Tout roule sous la folle rafale
Et cette enragée troïka.

***

(Sergueï Essénine)

 

Recueil: Poèmes 1910-1925
Traduction:
Editions: La Barque

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AUX FEMMES (Charles Cros)

Posted by arbrealettres sur 15 février 2018




    
AUX FEMMES

Noyez dans un regard limpide, aérien,
Les douleurs.
Ne dites rien de mal, ne dites rien de bien,
Soyez fleurs.
Soyez fleurs : par ces temps enragés, enfumés
De charbon,
Soyez roses et lys. Et puis, aimez, aimez!
C’est si bon!…

(Charles Cros)

 

Recueil: Le Collier de griffes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Maringouins (La Bolduc)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2017




    
Les Maringouins

J’suis allée me promener
À la campagne pour le thé
Je vous dis j’en ai arraché
Les maringouins m’ont tout mangé
Quand ils m’ont vue arriver
Ils m’ont fait une belle façon
Sont venus au devant d’moé
C’était comme une procession

Les maringouins c’est une bibitte
Faut se gratter quand ça nous pique
Je vous dis c’est bien souffrant
C’est cent fois pire que l’mal aux dents
J’ai les jambes pleines de piqûres
C’est comme un vrai morceau de forçure
J’ai la peau toute enlevée
C’est parce que j’me suis trop grattée

Mais partout où est-ce que j’allais
Les maringouins me suivaient

Je courais tellement fort
Que j’en avais des bosses dans l’corps
Quand j’allais voir la vieille Canard
Y couraillaient jusqu’au hangar
Ils étaient tellement enragés
Qu’ils m’ont presque dévorée

Le soir après j’étais couchée
Autour d’ma tête y venaient chanter
Voilà que j’allume la lampe
Pis j’commence à les courailler
Y n’a un avec sa lancette
Qui s’en vient sur ma jaquette
Mon mari à mes côtés
J’vous dis qu’il l’a pas manqué

Je vous dis deux mois après
J’étais contente de prendre le train
Mais pour m’en débarrasser
M’ont mis dans une boîte pis m’ont tchéquée
Quand un d’mes amis m’a vue
Il ne m’reconnaissait plus
J’avais l’nez presque mangé
Pis le visage tout boursouflé

(La Bolduc)

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Le vide (Stanisław Korab-Brzozowski)

Posted by arbrealettres sur 11 mai 2017



 

Jacques Barcat   Agonie du Christ en croix

Le vide

Un arbre nu, solitaire,
Soulève ses épaules maigres, lance
Des chants rauques de désespoir,
Vers le vide du ciel d’acier.

Sous l’arbre, une croix rongée de vers,
Le Christ attaché, bras étendus,
Agonise, il lève ses yeux désespérés
Vers le vide du ciel d’acier.

Sous cette croix, mon âme qui souffre,
Depuis le gouffre noir de son néant, porte
Ses désirs fous, ses espoirs enragés,
Vers le vide du ciel d’acier.

(Stanisław Korab-Brzozowski)

Découvert ici : poetespolonais

Illustration: Jacques Barcat

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La salive de tes baisers (Jean Richepin)

Posted by arbrealettres sur 2 avril 2017



La salive de tes baisers sent la dragée
Avec je ne sais quoi d’une épice enragée,
Et la double saveur se confond tellement
Que j’y mange à la fois du sucre et du piment.
C’est dans le même instant l’eau courante et la braise;
C’est plus chaud qu’un alcool et plus frais qu’une fraise;
Et ton souffle s’y mêle et me monte au cerveau
Comme le vent du soir grisé de foin nouveau.

(Jean Richepin)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De mes mains maladroites (André Laude)

Posted by arbrealettres sur 26 mars 2016



De mes mains maladroites je bâtis une demeure
un poème d’ailes et d’eaux
pour que tu habites enfin un moment de Palestine
un versant pur d’évangile
je te cache au plus profond de la plus humble fleur
sous l’ortie sèche qui flambe au milieu des cailloux
je n’ai que toi pour faire face à l’inconnu, aux orages des enragés.

(André Laude)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Octavio Ocampo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ÊTRE (Raouf Raïssi)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2016




ÊTRE

Si Être
Commence toujours
par je suis…
Cet ulcère enragé

Et si Être
S’achève souvent
Par ils étaient…
Ces absents oubliés

Être, oh Être
Si seulement ils savaient,
Tu ne seras jamais Ce possible refoulé

Mais Être pour moi,
C’est beaucoup plus qu’une chanson,
C’est beaucoup mieux qu’un printemps,
Ça bouge tout le temps
Et ça se vit follement au présent

Mais Être,
Oh Être.

(Raouf Raïssi)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :