Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘entendu’

Les pas (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2018


 

Les pas entendus
le corps, les visages, les mains
se fondent au village
à grands arbres sculptés.
Il n’y a plus de temps à perdre
répète une voix.
Ce sont pourtant les mêmes pas
que dans la glaise des matins
où brillaient le cuivre et l’étain.
L’avenir se cache dans les plis
des rideaux figés
le pain fait la chair.

(Jean Follain)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le soleil en met plein la vue (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2018




Illustration

    
Le soleil en met plein la vue
On a l’air d’avoir bu
La terre coule sous les talons
On a peur d’aller à reculons
L’oeil est mal à son aise
Il ne voit pas
Tout ce qui s’ouvre sous les larmes
Ces visages battus
Ces gestes entendus
Et l’horizon qui passe par toutes les couleurs

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’instantané (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2017




    

retouche à l’instantané

Visage surpris
entre deux express
le hasard te frappe en médaille
pour porter le bonheur
jusqu’à la fin des jours
aussi belle et distraite que Dieu
toutes mes détresses s’en vont
par toi, voix jamais entendue

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Les dessous du ciel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la liaison (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017




    
retouche à la liaison

Tu t’éloignes
avec ce penchement des fleurs trop tard cueillies
dont l’odeur de paille donne au couloir de la maison
le gris d’une parole mal entendue

et l’escalier ne monte plus qu’au souvenir des fêtes
vers la chambre
où la lumière a la tristesse
de l’amour-propre blessé.

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Les dessous du ciel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Où êtes-vous? (Monique Mesplé-Lassalle)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2017



Où êtes-vous?

J’écris d’un lieu gravé au mitan de mon ventre.
Une croisée de vies en croisade de vide.
C’est un lieu de silence et de foisonnements.
Ceux des voix entendues, des regards, des absences, des désirs,
des blessures, des attentes et des fulgurances.
De la vie en bataille, du sang qui pulse et danse,
de mes yeux assoiffés qui mangent la lumière.
Et des questions. Et des ébauches de réponses.

Où que j’aille, où que j’erre,
de Pointe-à-Pitre à Port-au-Prince, de l’île Maurice au désert bleu,
des flamboyants à la poussière, de mon image à moi, de moi à mon image,
il n’y a de vrai que ce lieu.
Un poème imparfait aux vers crépusculaires.

On n’écrit jamais que de soi.
Le reste n’est qu’apparence, enrobage de la peur, épiderme du vide.
Comme la lame de mon assertion.

Je n’ai plus de pays couleur de certitude.
J’emporte mes frontières dans le creux de mes hanches et la voix des aimés.
Ai-je jamais su dire à quel point je les aime
ceux qui sont mes villages, mes rues et mes châteaux?
Le mot n’est pas crédible, il ne sait qu’effleurer.
Un miracle parfois a goût de faribole.
Et je ne sais pas jouer.

Je n’écris jamais que de moi,
de l’envers du décor,
en attente de la chute.

Je vous écrirai du fond de mon désert.
Ce sera aussi faux, ce sera aussi vrai.
De la blondeur en plus, du sable dans la bouche.
Et je vous dirai pour le puits…

(Monique Mesplé-Lassalle)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration: Caroline Duvivier

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des signatures anonymes prolifèrent (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2016



Des signatures anonymes prolifèrent,
et, parmi elles,
est-ce mon nom que je voudrais découvrir,
l’appel qui dut bien un jour m’être adressé,
même s’il ne fut pas entendu…

(André Frénaud)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

AI-JE déjà été autrefois dans cette chambre (Ilarie Voronca)

Posted by arbrealettres sur 10 août 2016



AI-JE déjà été autrefois dans cette chambre
Et ces plaintes les ai-je autrefois entendues ?
N’as-tu pas pour nom solitude, toi qui m’attends là ?
Et le silence n’est-il pas la pierre polie au fond de ses cris ?

Je me souviens de la table et du livre et des vitres
Et du peuplier qui hoche la tête à ma fenêtre.
Je suis comme un enfant que l’on craint d’effrayer :
On me montre ce monde sous d’anciens contours.

Est-ce mieux ainsi ? Un changement imperceptible?
J’appelle en vain la sœur et l’épouse et le frère.
Tout est ici comme au temps de ma vie :
Je reconnais les choses mais où sont les visages ?

Le vent rôde autour avec ses airs de mystère ;
Si je me penche au dehors il est déjà trop tard –
Qu’a-t-il donc emporté pour s’enfuir à ma vue,
Ou bien voulait-il vendre le fruit de quelque vol ?

Le climat aussi est celui de mon enfance,
Mon ombre comme autrefois est voutée sur le mur,
La clarté, avec son odeur de mandarine
À quatre heures, rouge, dans ma main.

Ah ! Dois-je retrouver tout ceci comme une coquille
Vide ? Me suis-je trop attardé sur les routes?
Peut-être si plus tôt j’avais franchi ce seuil
Parents et amis seraient venus à ma rencontre.

Suis-je comme l’insecte au bord de la chrysalide,
Ignorant son propre changement, se croyant
Toujours entouré de l’ombre familière –
Et l’aile se déploie dans l’univers nouveau.

Demain, un autre jour, je verrai peut-être
Les teintes, les contours vrais de cette demeure
Et j’apprendrai enfin si j’étais déjà ailleurs
Lorsque je me croyais dans la chambre de ma vie.

(Ilarie Voronca)

 Illustration: Vincent Van Gogh

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Au fond des mers (Franz Hellens)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2015



Alexander Sulimov f

 

Au fond des mers des regards spongieux
Suivent le bain perpétuel d’une sirène.
Il fut un jour tremblant et primitif
Qui vit naître une forme de l’onde et jeta
Le premier cri divin que l’homme ait entendu
Et depuis chaque femme en découvrant son corps
Sent ruisseler l’amour tout le long de ses formes.

(Franz Hellens)

Illustration: Alexander Sulimov

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Nous sommes devenus ce que l’attente a fait de nous (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2015



Nous sommes devenus
Ce que l’attente a
Fait de nous

Quand viennent
Ces paroles entendues
Chaque fois

Que vente en tempête
L’écho
De serments non tenus

Sans deviner ni par qui
Ni de quoi il
S’agit

Et qui dira
Si l’ignorance est
Ce qu’on attend ou non

(Werner Lambersy)

Illustration: Alberto Galvez

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :