Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘envergure’

Hiver (Attila Jozsef)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2018



Hiver

II faudrait faire un feu… bien grand, bien haut,
Pour que tous les humains se chauffent à sa flamme.

Nous jetterions dedans tel bibelot vieillot,
Tels objets ébréchés, cassés, tel jeu de dames,
Les jouets des enfants, tel autre jeu,
M’entends-tu, chat perché? Et dans ce feu,
Nous éparpillerions, je le proclame,
Tout ce qui semble beau. L’on entendrait soudain
L’incandescente flamme offrir au ciel serein
Les ardeurs de son chant. Les gens d’une même âme,
Ou d’un même pays, se donneraient la main.

Il faudrait faire un feu d’une folle envergure,
Car le givre a couvert les villes et les prés;
Faire sauter la si froide serrure
De nos garde-manger. Et que les jets pourprés
Reçoivent de nos mains leur riche nourriture
Pour donner en retour la chaleur douce et pure.

Il faudrait, oui, faire ce noble feu
Afin que les humains se dégèlent un peu.

(Attila Jozsef)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Cette forteresse épanchant la liberté (René Char)

Posted by arbrealettres sur 9 janvier 2017



 

Brent Funderburk 2

Cette forteresse épanchant la liberté par toutes ses poternes,
cette fourche de vapeur qui tient dans l’air un corps d’une envergure prométhéenne que la foudre illumine et évite,
c’est le poème, aux caprices exorbitants, qui dans l’instant nous obtient puis s’efface.

(René Char)

Illustration: Brent Funderburk

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’oiseau (Tarjei Vesaas)

Posted by arbrealettres sur 15 août 2016



L’oiseau

L’oiseau se tenait prêt
au bord du chemin et attendait.

L’oiseau était une merveille.
Sa vaste envergure
était oubli.

Le rythme des battements de son coeur
était mien.

Ensemble nous voguâmes
à l’intérieur de l’inconnu.
Sans question.
Sans souci.

***

Fuglen

Fuglen stod ferdig
ved vegen og venta.

Fuglen var eit under.
Hans svære venge-fang
var gøymsle.

Takten i hans hjarteslag
var min.

Saman sigla vi
inn i ukjent
Utan spørsmål.
Utan sorg.

(Tarjei Vesaas)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vent (Alain Le Beuze)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2016



Vent

Le vent
Fait grincer les chemins
Dans les gonds de la nuit.

Il impose
Aux arbres
Une envergure.

Qui ose résister
a vite compris.

Il condamne l’inertie,
Est-ce sa faute ?

Il est des saisons
Qu’aucun vent
N’ose abuser.

Il est des toits coléreux
Qui ne le supportent.

Il lui arrive
D’aider les fruits,
Par nécessité pour eux,
Par respect pour les arbres.

(Alain Le Beuze)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je m’étonne souvent d’être moi-même (Cédric Le Penven)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2016



falaises de Bonifacio 0b1c_b [800x600]

Je m’étonne souvent d’être moi-même
une fenêtre ouverte m’occupe des journées entières
j’ai peur de trop aimer puisque tout nous quitte
J’aimerais connaître le fin mot de l’histoire
(si seulement les aimés nous attendaient au sommet
des falaises de Bonifacio, attendant la bourrasque
de lumière, nos envergures déployées)

(Cédric Le Penven)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MERVEILLES DU CERCLE (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2015




MERVEILLES DU CERCLE

Quand l’orateur parle
des merveilles du cercle
on en voit s’augmenter
l’envergure du temps
les auditeurs s’animent
une femme au nom usurpé
cherche à comprendre
avec de grands yeux noirs
des rides profondes au front.
Pour chacun bientôt les couleurs changent.

(Jean Follain)

Illustration: Fabrice Vacherot

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :