Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘envi’

Lors, que ne ferait l’étreinte de mes bras ? (Michel-Ange)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2017



Comme s’éjouit, en liesse, bien tressée
de fleurs, sur le crin d’or d’une, la guirlande,
l’une à l’envi en avant pressant l’autre
pour être la première à baiser son front !

Bien heureuse est tout le jour cette robe
qui étreint son sein, puis semble s’épandre,
et cet or, que l’on appelle or filé,
ses joues et son col se plait à effleurer.

Plus joyeux encor ce ruban qui semble
jouir de sa pointe d’or, de manière
à presser et toucher le sein qu’il enlace.

Et la simple ceinture qui l’entoure
semble se dire : ici je veux serrer toujours.
Lors, que ne ferait l’étreinte de mes bras ?

***

Quanto si gode, lieta e ben contesta
di fior sopr’ a’ crin d’or d’una, grillanda,
che l’altro inanzi l’uno all’altro manda,
come ch’il primo sia a baciar la testa !

Contenta è tutto i1 giorno quella vesta
che serra ‘1 petto e poi par che si spanda,
e quel c’oro filato si domanda
le guanci’e ‘1 collo di toccar non resta.

Ma più lieto quel nastro par che goda,
dorato in punta, con si fatte tempre
the preme e tocca i1 petto ch’egli allaccia.

E la schietta cintura che s’annoda
Ti par dir seco : qui vo’ stringer sempre.
Or che farebbon dunche le mie braccia ?

(Michel-Ange)

Illustration: Guillaume Seignac

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA PERLE (Louis Velliot)

Posted by arbrealettres sur 29 janvier 2017



LA PERLE

Femmes, dans vos cheveux et sur votre poitrine,
Prodiguez à l’envi l’or et les diamants,
Pour attirer l’amour mystérieux aimants,
— Mais ne profanez pas la perle cristalline.

Lorsque vous mélangez sa lumière divine
A l’éclat emprunté de vos joyaux charmants,
Ne montrez pas un front où l’orgueil se devine,
Gardez-vous de la haine et des emportements.

Fuyez aussi le rire, et ce plaisir frivole
Au sein duquel la nuit rapidement s’envole ;
La perle, voyez-vous, est un bijou sacré :
Car si la vague, un jour, sur la plage la jette
Afin que le pêcheur en fasse sa conquête,
C’est qu’au fond de la mer une ondine a pleuré !

(Louis Velliot)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le poisson rouge (Vette de Fonclare)

Posted by arbrealettres sur 2 juin 2016



Une atroce petite vie
Tournicotant dans un bocal,
Essayant d’aller à l’envi
Comme en un horrifique bal

Toujours devant, mais en tournant :
Vais-je enfin attraper ma queue ?
Jamais d’arrêt, tour lancinant
Dans cet objet clair et affreux

Qui m’oblige à toujours tracer
Un cercle fermé, infini.
Je veux de l’eau, mais une eau vraie
Qui coule droit, pas en toupie.

Ils m’ont même appelé André
Car je suis un ami très cher
Et leurs visages déformés
Me sourient derrière le verre.

(Vette de Fonclare)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :