Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘épandu’

TRANSFIGURATION (Giuseppe Ungaretti)

Posted by arbrealettres sur 12 septembre 2016



 

TRANSFIGURATION
[…]
Comme un nuage
Je me filtre
au soleil

Je me sens épandu
dans un baiser
qui me consume
et m’apaise

(Giuseppe Ungaretti)

Illustration: Seiki Kuroda

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toucher terre (Robert Momeux)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2015



Toucher terre

Nous ne savions pas qu’il te fallait cela
Village
Nous ignorions
Que la pluie t’était nécessaire
Et ces roseaux dans ta rivière
Et aussi ces pétales de roses
Epandus par le vent
Nous ne savions pas
Qu’il te fallait que la nuit tombe droit
Sur les pentes d’en face
Et que le puits dont la chaîne grince
Interminablement dans l’aube douloureuse
Est un signe attendu
Par tous les arbres de ta place
Nous ne savions pas village
Qu’il te fallait savoir le nom
Et le prénom de tous les enfants dans tes rues
Pour que le ciel ait la juste couleur
Oui t’est nécessaire inéluctablement.

(Robert Momeux)

Illustration: William Lamboley

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le tilleul (Pierre Menanteau)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2015



La somnolence du dimanche
M’ayant couché sous le tilleul
Je cessai bientôt d’être seul.
Je fus d’abord la basse branche.

De marche en marche vers le dôme
Se porta mon être épandu.
Je le soutenais de mon fût,
J’étais le pilier de ce baume.

Puis vers les racines secrètes,
Vers le parallèle réseau,
Descendit mon âme d’en haut,
Et je fus cet arbre à deux têtes.

Pour retrouver mon âme humaine
À la place exacte du front
Il fallut le bruit de mon nom
Avec une main dans la mienne.

(Pierre Menanteau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :