Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘épines’

Seul l’âme égratignée (Alain Strickler)

Posted by arbrealettres sur 3 janvier 2020



Seul
L’âme égratignée
Dans la lumière griffue des mûres
Tu saignes
Un peu surpris
Par l’hostilité du monde

La leçon pourtant
N’a rien d’inédit

La beauté fragile toujours éclôt
Dans un nid d’épines

(Alain Strickler)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le mystère d’être (Albert Strickler)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



Le mystère d’être

Je n’invente jamais rien
La vie est beaucoup trop riche
Pour qu’on lui ajoute quelque chose

Il suffit de croire au miracle
Et il s’impose
Dans la plénitude de son évidence

A elle seule cette conviction
Justifie la poésie
Le mystère d’être
Indissociable de la parole
Qui en témoigne

Raison de dire à qui veut bien le voir
Que cette nuit dans le jardin
Un renard s’est longuement recueilli
Devant les roses

Et qu’en s’en allant
L’auréole de la lune
N’en faisait plus qu’une
Avec la couronne d’épines
Sur sa tête

(Albert Strickler)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

FRAGMENTS (Bartolo Cattafi)

Posted by arbrealettres sur 30 mai 2016



FRAGMENTS

Quelques fragments épars
décolorés par le temps,
issus d’on ne sait où,
peut-être les particules d’un vieux
monde qui veut encore se connecter à nous,
aiguisant les pointes
d’un remords inconnu,
épines dans l’oeil,
échardes sous l’ongle,
fragments détachés d’un arc,
d’un cercle,
d’un segment oublié du parcours.

***
FRAMMENTI

Pochi sparsi frammenti
scoloriti dal tempo
giunti da chissà dove
forse particole d’un vecchio
mondo che vuole ancora connettersi con noi
aguzzando punte
d’un ignoto rimorso
pruni nell’occhio
schegge sotto l’unghia
frammenti staccatisi da un arco
un cerchio
da una parte scordata del percorso.

(Bartolo Cattafi)

Illustration: Waldemar Nobre

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Retouche à l’usure (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 10 mai 2016



Retouche à l’usure

un vieux regarde
dans le café en cuivre
la jeunesse à épines
sa main caresse un galet
dans l’abîme de sa poche

le vent passe avec l’orgueil d’un trois-mâts

(Daniel Boulanger)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les jardins de minuit (Ernest Delève)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2015



Les jardins de minuit
Ont des immenses grilles
Belles ténébreuses harpes
Où l’on crucifie
Les amants condamnés
A sept ans de malheur

Les jardins de minuit
Ont de longues aiguilles
Qui blessent le coeur des rêveurs

Les jardins de minuit
Ont des grands miroirs noirs
Où les chagrins vont voir
L’ange qui sombre méprisé
Par l’ange de la réalité

Les jardins de minuit
Ont des froides allées
Où les délaissés
Promènent longtemps
L’aura de l’absence

Les jardins de minuit
Ont des arbres fidèles
Qui nous donnent leur sève
Pour faire fleurir les flèches
Que nous avons au coeur

Les jardins de minuit
Ont des arbres trompeurs
Et qui nous mènent loin
Dans les forêts sauvages
Il vont jusqu’au matin

Les forêts de minuit
Ont des grandes épines
Qui vont jusqu’aux étoiles
Qui vont jusqu’à nos larmes
Qui nous vont jusqu’au coeur

(Ernest Delève)


Illustration: Paul Delvaux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :