Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘épousée’

UNE CANTILÈNE DE PENTAOUR (Marguerite Yourcenar)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2022



Illustration: Vincent Van Gogh
    
UNE CANTILÈNE DE PENTAOUR

La mort est près de moi, la mort est près de toi
Ainsi qu’un doux sommeil à l’ombre d’un doux toit,
Comme un vin qu’on répand, comme un lotus qui fleure;
La mort est près de toi comme un roseau qui pleure.
À l’épuisé repos, au fiévreux guérison,
La mort est un doux lac au poudreux horizon.
Comme un doux vent du soir soufflant sa lente haleine,
La mort derrière toi gonfle la voile pleine.
Vous naviguez, amants, vers le pays lointain.
Comme un doux convié, la mort est au festin.
L’été te fane, fleur; l’été te boit, rosée;
Comme un doux oiseleur, la mort étend ses rets.
La seule ombre qui reste est celle du cyprès
Où dormiront bientôt l’époux et l’épousée.

(Marguerite Yourcenar)

Recueil: Les charités d’Alcippe
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA DAME A LA LICORNE (Olivier Larronde)

Posted by arbrealettres sur 13 mars 2018



LA DAME A LA LICORNE

Au clair de lune de son visage, la bête et l’épousée entrouvrent
des brocards de larmes et d’un autre sel.
Prisonnière des fleurs sans paupières,
les soies lui ouvrent l’azur et l’offrent au triple croissant.
Son repère est de fleurs ennemies, son ciel de terre élue et possédée d’oiseaux.
Les échos tiennent assemblée et l’arbre de science a des frères.
Stature de glacier ! Les joyaux torrentiels ont ses mains pour source
et sa forme humaine lui donne leur tombeau.
Au centre, je me change en écriture pour son auréole, à mon seul désir.

(Olivier Larronde)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’ autre (Jack Keguenne)

Posted by arbrealettres sur 5 février 2017



L’ autre

croisée dans la rue, aux heures sombres – regards évités.
la même aurait pu être l’épousée sous une pluie de riz et de roses.
les oiseaux ne savent pas quand c’est dimanche.

(Jack Keguenne)

Illustration: Alberto Galvez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Dès l’aube verte (Maurice Blanchard)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2016



Dès l’aube verte, j’ai fleuri dans les betteraves du
plateau, j’ai dégringolé, Silène, les soixante-neuf
marches de l’église. Je rase les murs d’un cœur
horizontal, capable de tout, un cœur à couper la
brume, un nettoyage de printemps et je danse, je
bondis, cœur d’épousée, dans le coton des berges, dans
les vapeurs du monde, je beurre mon désir, je chante
l’eau qui coule, symbole de l’éternité.

(Maurice Blanchard)


Illustration: William Bouguereau

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :