Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘éprouver’

L’amour que j’éprouve (Giacomo Da Lentini)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2017



L’amour que j’éprouve
ne peut se faire connaître
par des paroles ;
non, les mots ne feront pas comprendre
cet amour,
ni la façon dont je le sens :
cœur ne saurait l’imaginer,
ni langue le dire.

Ce que je dis n’est rien
auprès de ce qui m’étreint la poitrine
si fortement.

(Giacomo Da Lentini)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le poète passe une nuit d’été sous les arbres (Li-Y)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2017



Le poète passe une nuit d’été sous les arbres

Etendu sous les grands arbres,
où je trouve un refuge contre l’accablante chaleur,
Je contemple les nuages blancs, répandus sur l’azur du ciel :
Cette situation m’enchante ; mon cœur est ouvert à la joie ;
Je sens d’ailleurs, dans mes idées, l’influence d’un vin généreux.

La lune brille de tout son éclat ; une tiède rosée me pénètre ;
Le silence de la nuit n’est troublé
que par le murmure de la source et le frémissement des bambous.
Un vent frais se joue dans mes longues manches,
et se glisse sous ma robe de soie ;

L’immense bien-être que j’éprouve,
qui jamais pourrait l’exprimer !

(Li-Y)

Illustration: Ohara Koson

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce n’était pas la Mort (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2017



Ce n’était pas la Mort, car j’étais debout
Et que tous les Morts, gisent –
Ce n’était pas la Nuit, car toutes les Cloches,
Langue dardée, sonnaient Midi.

Ce n’était pas le Gel, car sur ma Chair
Je sentais – ramper – des Siroccos –
Ni le Feu – car le seul Marbre de mes pieds
Eût gardé frais, un Sanctuaire –

Pourtant, j’éprouvais tout cela ensemble,
Les Formes que j’ai vues
Apprêtées, pour l’Enterrement,
Me rappelaient la mienne –

Comme si pour l’adapter à un cadre,
On eût rogné ma vie,
Et qu’elle ne pût respirer sans clé,
On aurait dit Minuit –

Quand tout ce qui tictaque – stoppe –
Et que partout – bée l’espace –
Ou que l’Affreux gel – aux matins d’Automne,
Abolit le Sol Palpitant –

Mais surtout, le Chaos – Sans bornes – froid –
Sans une Chance, ou un espar –
Ni même l’Annonce d’une Terre –
Pour justifier – le Désespoir.

(Emily Dickinson)


Illustration: Sabin Balasa

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

D’Étincelles notre rencontre (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2017



D’Étincelles notre rencontre – Silex
Divergents – volant de tous côtés –
Notre séparation, une Hache
Le Coeur de la Pierre clivé –
Nous vivons de la Clarté qui fut Nôtre
Avant d’éprouver la Ténèbre –
Par sa différence avec cette céleste
Étincelle, révélée.

***

We met as Sparks – Diverging Flints
Sent various – scattered ways –
We parted as the Central Flint
Were cloven with an Adze –
Subsisting on the Light We bore
Before We felt the Dark –
We knew by change between itself
And that etherial Spark.

(Emily Dickinson)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si tu veux éprouver le bonheur d’aimer (Manuel Bandeira)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2017



 

Toshiyuki Enoki 143fe2

Si tu veux éprouver le bonheur d’aimer, oublie ton âme.
– C’est l’âme qui gâte l’amour. –
En Dieu seul elle peut trouver satisfaction,
– Non, dans une autre âme –
– En Dieu seul – ou hors du monde.

(Manuel Bandeira)

Illustration: Toshiyuki Enoki

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si tu éprouves vraiment de l’amour (Amma)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2017



Si tu éprouves vraiment de l’amour
dans ce que tu fais,
tu ne ressens pas la fatigue.

(Amma)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

La tendresse inspirée par la mort (André Malraux)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



 

La tendresse inspirée par la mort
fait aimer les vivants qui l’éprouvent.

(André Malraux)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Il est une manière physique (Luc Bérimont)

Posted by arbrealettres sur 7 février 2017



marine-jeannard-tendresse-terre-9

Il est une manière physique d’aimer la terre.
Cela s’éprouve comme un désir de corps.
Il vient un temps où les mots ne suffisent plus,
où la monnaie des singe des promesses ne dédommage plus le désir.

La nature est le ventre primordial.
Les blés, les eaux, les êtres jaillissent et retournent à sa nuit.

Les hommes exécutent leur danse verticale dans le soleil avant de s’allonger,
avant de se confondre dans cette pâte épaisse
pétrie de feuille sèches, de geais et de renards.

(Luc Bérimont)

 Illustration: Marine Jeannard

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nénufar (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2017



Les miroirs la disputent aux
rives de limon Elle éprouve à
voguer l’émoi des astres d’eau

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Remords (Hippolyte Lucas)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2017



Le Remords

Un jour j’étais couché sur mon lit de repos,
Je lisais au hasard, et, jetant là l’ouvrage,
J’aurais pu, comme Hamlet, dire : « Des mots, des mots ! »
L’enfant vint, sur le mien il posa son visage.

Il voulut, — c’était là gentillesse de l’âge,
— Faire semblant de lire, et moi, d’un dur propos,
Je rudoyai l’enfant, et, lui tournant le dos,
De l’éloigner de moi j’eus le triste courage.

Pauvre enfant que m’a pris le destin inconnu.
Cet amer souvenir m’est depuis revenu,
Je vois ta grosse larme et ta petite moue;

Et j’éprouve un remords. Comme je donnerais
Mon futile savoir, et mes livres après,
Pour sentir, de nouveau, ton souffle sur ma joue.

(Hippolyte Lucas)

Illustration: Marie-Christine Thiercelin 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :