Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘espace’

Matin vert (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2022



Matin vert

Qui vive parmi les écureuils de l’automne?
Vif-argent du corps, oriflamme ou feuillage,
Le souvenir de l’amour à l’avenir se confond.
Qui cherchez-vous? Quel être ou quel espace apaisé
De paysage en pays, de regards en étreintes?
Est-ce le fleuve ou les années à l’horizon?
Le monde est vieux mais sa lumière vient de naître
Comme naît dans la chair, dans le souffle et l’image
Un désir où l’aimée ressemble au matin vert.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’espace (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2022



 

espace

L’espace est plus
Que du volume
Qui veut s’ouvrir.

(Guillevic)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Au centre (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2022



Ecrire,
Inscrire,
Marquer,
Graver,
Creuser,
Garder.

Pas n’importe où.
Pas même

Dans la pierre,
Dans le bois.

Rien
Que sur l’espace.

Au centre.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 8 Comments »

Ce qui guette (Gaëlle Josse)

Posted by arbrealettres sur 19 août 2022



    

ce qui guette
ce qui sommeille
au profond d’espaces inconnus
qu’il faut parfois déranger

que remonte à la surface
l’étincelle
la poussière d’ailes
l’étonnement

(Gaëlle Josse)

Recueil: et recoudre le soleil
Traduction:
Editions: NOTAB/LIA

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Esquisse (Abdourahman A. Waberi)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2022



Esquisse

je suis celui qui dit: “je ne suis jamais seul”
je parle avec mes croquis, j’ombre les espaces
et j’invente des historiettes
comme celle de cette famille qui pose
gauchement
dans un studio de photographie.

(Abdourahman A. Waberi)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Nous étions la marelle (Max-Pol Fouchet)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2022



Nous étions la marelle et la pierre et l’enfant
Le rire et les courses le livre et la courbe et la craie
La tuile le gué la rivière les sautes du vent
Aux transparentes carènes ce maigre brûlis d’herbes

Qu’un peuplier sur l’espace un doigt sur les lèvres
A jamais taise le secret dans le rouissage du jour
Perdons-le dans la neige le sable la verdeur vivons
Comme si nous ne savions rien des fumures du labour

Sur le tour des saisons monte la poterie des collines
Des taillis de la nuit les chiens ont levé le jour
Au tableau de l’école un enfant dessine le ciel
Roule une pierre
un oiseau crie
nous avons oublié.

(Max-Pol Fouchet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce n’est qu’au bout de plusieurs jours (Michel Houellebecq)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2022



Julia Perret   -luminescence

Ce n’est qu’au bout de plusieurs jours, de plusieurs nuits de méditation et de veille
au centre de l’espace se révèle et prend forme quelque chose qui ressemble à un soleil,

quelque chose autour de quoi l’espace se lie et se constitue en même temps par ce lien,
un point central autour duquel le monde se forme et se finit dans un formidable entrelacement topologique,

Un point dont la contemplation prolongée conduit
l’âme à un saut vers l’absolument identique.

Le nom de ce point n’existe dans aucune langue ;
mais de lui émanent la joie, la lumière et le bien.

(Michel Houellebecq)

Illustration: Julia Perret

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SIESTE (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 19 juillet 2022



SIESTE

La Pentecôte des rochers. Et les langues qui grésillent…
La ville est sans poids dans l’espace de midi.
Une mise au tombeau dans la clarté ardente. Un
tambour couvre
les coups de poing de l’éternité séquestrée.

L’aigle monte monte au-dessus des dormeurs.
Un sommeil où la roue du moulin se retourne comme
l’orage.
Le galop d’un cheval dont les yeux sont bandés.
Les coups de poing de l’éternité séquestrée.

Les dormeurs pendent comme des poids à l’horloge
des tyrans.
L’aigle dérive, mort, dans les flots du torrent éclatant
du soleil.
Et dans le temps résonnent – comme dans le cercueil
de Lazare –
les coups de poing de l’éternité séquestrée.

(Tomas Tranströmer)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai souvent fait et refait un rêve (Jean-François Manier)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2022



 

 

J’ai souvent fait et refait un rêve
qui raconte toujours plus ou moins la même chose :
je me retrouve dans une maison très familière,
la mienne ou peut-être une maison de vacances, ou d’amis proches,
quand soudain sans raison apparente,
je comprends avec un immense bonheur
qu’une partie de cette habitation m’était demeurée cachée.
Que j’avais ainsi vécu longtemps, des années peut-être,
à côté d’une chambre close, sans le savoir,
jusqu’à ce moment précis où je vais pousser la porte.
Le rêve s’arrête là,
à cette joie qui me laisse ému, tremblant, au seuil de l’inconnu.

J’ai eu envie d’écrire un long poème
qui serait comme une invitation à entrer dans l’espace réel et mystérieux
qui commence derrière cette porte.

(Jean-François Manier)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le soleil n’est plus qu’un coquelicot (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2022



 


Le soleil n’est plus qu’un coquelicot
A l’horizon
J’ouvre la prison
D’une fenêtre maladive
Qui a la migraine
A force de fixer l’espace
Sous la cruauté implacable des astres
Je voudrais voir
Toute la nuit dans une étoile

(Jean-Baptiste Besnard)

 
Illustration: ArbreaPhotos
 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :