Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘étiquette’

J’arrive et touche le bord (Georges Libbrecht)

Posted by arbrealettres sur 7 avril 2019



Ferdinand Hodler view-into-infinity.jpg!HD

j’arrive et touche le bord,
souvenir, ô ma patrie,
au pas cadencé des morts
les couples dansent leur vie.
Monde je te vois et crée
l’autre Monde à nia façon.
toute forme que j’agrée
devient un collier de sons :
variables étiquettes
les mots couvrent leur objet,
je les classe dans ma tête
univers imaginé.
Je dis : oeillet, rose thé,
mais la fleur n’est plus derrière,
tous les jardins en jachère
il me faut les rebêcher.

(Georges Libbrecht)

Illustration: Ferdinand Hodler

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entre nous (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2018



Nous nous présentons
Aux Fleurs, aux Planètes
Mais entre nous
Nous avons des étiquettes,
Des gênes
Des effrois

***

We introduce ourselves
To Planets and to Flowers
But with ourselves
Have etiquettes
Embarrassments
And awes

(Emily Dickinson)


Illustration: Gilbert Garcin

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

La poésie crie plus de réalité (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 17 juin 2018



Illustration: René Magritte
    
La poésie crie plus de réalité,
ajoute du réel au réel,
elle est réalité.

Et le poème, qui apparaît ainsi comme une organisation
ou une structure ouverte, intentionnellement incomplète,
puisqu’elle devra se compléter chez le lecteur ou l’auditeur,
s’impose parfaitement à nous comme une présence.
Et c’est le poème comme présence qui va au-delà des affirmations et des explications,
pour configurer cette efficace plus que logique et non discursive qu’est la poésie.

Partant, le poème rompt encore la solitude de l’homme, lui sert de compagnie essentielle
et l’aide à transcender le jeu ténébreux des questions et des réponses.

Voilà pourquoi la poésie est le plus grand réalisme possible,
même si les naïfs, les ignorants et les arrogants la considèrent comme une abstraction,
une évasion ou une velléité subsidiaire de la toute-puissance politique ou idéologique.
Oui, la poésie est le plus grand réalisme possible.

Elle franchit même l’obstacle du nom des choses,
pour les nommer d’une autre façon,
loin du leurre et de l’arbitraire de l’étiquette.
Elle dé-nomme, comme l’ont souligné Roger Munier

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Poésie et Réalité
Traduction: Jean-Claude Masson
Editions: Lettres Vives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Débaptiser le monde (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 15 juin 2018



Illustration: René Magritte
    
Débaptiser le monde,
sacrifier le nom des choses
pour gagner leur présence.
Le monde est un appel nu,
une voix, pas un nom,
une voix porteuse de son propre écho.

Et la parole de l’homme est une part de cette voix,
non pas un signe du doigt
ni une étiquette d’archive
ni un profil de dictionnaire
ni une carte d’identité sonore
ni un drapeau indicatif
de la topographie de l’abîme.

L’оffiсе de la parole,
au-delà de la petite misère,
de la petite tendresse en désignant ceci ou cela,
est un acte d’amour : crier de la présence.

L’office de la parole
est que le monde puisse dire le monde,
que le monde puisse dire l’homme.

La parole : ce corps vers tout.
La parole : ces yeux ouverts.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Poésie et Réalité
Traduction: Jean-Claude Masson
Editions: Lettres Vives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sadako décolle l’étiquette (Chantal Dupuy-Dunier)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2018




    
Sadako décolle l’étiquette
d’une fiole de médicaments,
et elle plie une grue,

vallées ou montagnes,

solfège.

Une à une,
les grues
(ou les allumettes…)

Et les enfants meurent, malgré tous les oiseaux.

(Chantal Dupuy-Dunier)

 

Recueil: Mille grues de papier
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la valise (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2017




    
retouche à la valise

En attente sur le palier
avec ses coins de cuivre
ses rides
la trace d’un couteau
les étiquettes plus fortes que des marcs
elle appelle une main qui fur heureuse
et se souvient

mais ne sait plus très bien
si elle s’en va si elle revient.

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Les dessous du ciel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parfois je me dis poète et cela me fait rire (Cédric Le Penven)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2016



Parfois je me dis poète et cela me fait rire
ce gros mot pour expliquer, apprivoiser cet élan
cette manière d’habiter l’inhabitable d’une saison
de voir son visage dans les pierres trouées
non poète c’est une étiquette posée pour vendre
de la tripe de la colère délicieuse (le miracle du mot
qui extirpe et métamorphose les pays de la nuit
où l’amour et la mort s’embrassent goulûment)

(Cédric Le Penven)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

IL SUFFIT (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2015



 

Christian Schloe - Austrian Surrealist Digital painter - Tutt'Art@ (34)

IL SUFFIT

Il suffit de biffer un matricule
Sur les registres des Assurances sociales
Et de prévenir les croque-morts.

Il suffit d’effacer un prénom
Sur l’étiquette d’une rose
Clouée par l’été.

Il suffit de dormir
Pour revoir les pupitres tailladés à coups de canifs
Et le soleil inondant l’école vide
Un jeudi.

Il suffit de regarder le fil de sable
Coulant dans le sablier.

Il suffit de porter un masque.

Il suffit d’être seul
Sans juges ni lois
Pour s’infliger soi-même
La peine que l’on mérite.

Et plus tard
Il suffit de renverser le sablier.

(André Hardellet)

Illustration: Christian Schloe

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »