Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘eux’

Il faudrait voir plus clair (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2019


Il faudrait voir plus clair

Pour voir tous les objets

Comme entre eux ils se voient.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Ce n’était plus le même qui revenait le soir (Pierre Morhange)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2018



Je croyais les avoir perdus,
Hagard, ne pouvant plus courir,
Entendant, dernière alarme,
La cloche de mon moi dans le manteau de ma poitrine.

Et soudain je les vis
Dans la paix et heureux,
Le soleil était une casserole de cuivre,
Les arbres des buffets
Et l’herbe un doux tapis
Où des brindilles
Finissaient un ménage familier.

Alors l’angoisse, grave draperie
Descendit au-dessous
De mon théâtre affreux.
Peut-être je disparus
Ce n’était plus le même
Qui revenait le soir
Avec eux
Et pour eux.

(Pierre Morhange)


Illustration: Caspar David Friedrich

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aubaine du poème (Séverine Daucourt-Fridriksson)

Posted by arbrealettres sur 5 mars 2018




    
aubaine du poème. beauté refaite ou révélée du corps des mots
devenant autres en étant mêmes devenant moi en étant eux

.

(Séverine Daucourt-Fridriksson)

 

Recueil: Salerni
Traduction:
Editions: La lettre volée

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Étude de voix d’enfant (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 27 octobre 2017




    
Étude de voix d’enfant
Rengaine pour piano mécanique
(Comme un rémouleur superbe et désabusé.)

Dépêche-toi de rire
il en est encor temps
bientôt la poêle à frire
et adieu le beau temps.

D’autres viendront quand même
respirer le beau temps
c’est pas toujours les mêmes
mais y a toujours des gens.

Sous le premier empire
y avait des habitants
sous le second rempire
y en avait tout autant.

Même si c’est plus les mêmes
tu t’en iras comme eux
tu t’en iras quand même
tu t’en iras chez eux.

C’est pas moi c’est mes frères
qui vivront après moi
même chose que mon grand-père
qui vivait avant moi.

Même si c’est plus les mêmes
on est content pour eux
nous d’avance on les aime
sans en être envieux.

Dépêche-toi de rire
il en est encor temps
bientôt la poêle à frire
et adieu le beau temps…

(Jean Tardieu)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La danse est en eux (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 31 mars 2017


Image_Immateriel01

La danse est en eux,
La flamme est en eux,
Quand bon leur semble,
Ce n’est pas un spectacle devant eux,
C’est en eux.

C’est dans la danse de leur intime
Et lucide folie,

C’est la flamme en eux
Du noyau de braise

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 5 Comments »

Les Rocs (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2016



Les Rocs

La danse est en eux,
La flamme est en eux,
Quand bon leur semble.

Ce n’est pas un spectacle devant eux,
C’est en eux.

C’est la danse de leur intime
Et lucide folie.

C’est la flamme en eux
Du noyau de braise.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :