Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘éveil’

Etre là (Jean-Luc Pouliquen)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2021



Être là
dans l’épaisseur du monde
les mains ouvertes
le coeur en éveil
Être là
sans autre désir
que la source
sans autre dessein
que l’amour.

(Jean-Luc Pouliquen)


Trouvé chez  Lara

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | 4 Comments »

YGGDRASIL (Jacques Lacarrière)

Posted by arbrealettres sur 19 mars 2021



    
YGGDRASIL*

Je suis né d’un songe de la terre
rêvant qu’elle s’unissait au ciel.

J’ai grandi dans l’ombre inquiète de racines
toujours assoiffées d’obscur.

Et j’ai fleuri dans l’allégresse de la sève
et l’offertoire des frondaisons.

Je suis l’axe du monde,
vivant défi des temps carbonifères.

L’alliance de l’ombre et de l’éclair,
le tremplin des orages,

l’esprit des sources
et des souffles.

Je suis le sommeil et l’éveil,
le silence et la symphonie.
Je suis l’oratoire des astres,
et mes feuillages s’impatientent
des apocalypses à venir.

J’abrite en mes branches
l’aspic et l’alouette,
l’ogre et l’océanide,
le singe et la sylphide,
le ver et la vestale.

J’abrite l’hier des fauves,
les présent des oiseaux
et le demain des hommes.

J’abrite le nid des anges
et les couvées du ciel.

Je suis l’axe du monde.

        
*Yggdrasil est le nom donné par les anciens Germains
au Frêne cosmique qui reliait le ciel et la terre.
Il abritait en ses racines les divinités du destin,
en ses branches toute l’humanité
et en son sommeil le palais des dieux.

(Jacques Lacarrière)

 

Recueil: A l’orée du pays fertile
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’esprit n’a ni taille ni forme (Dalaï-Lama XIVème)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2021



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’esprit n’a ni taille ni forme,
il est seulement conscience.

L’éveil se produit
lorsqu’il n’y a plus d’obstacle à notre conscience ou vision spirituelle.

[…]

La conscience ne pénètre pas et ne s’élargit pas,
elle s’ouvre simplement à ce qui a toujours été présent.

(Dalaï-Lama XIVème)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TOUJOURS PLUS LIBRE (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 1 décembre 2020



TOUJOURS PLUS LIBRE
(sur quelques « oiseaux » de Graziella Borghesi)

vers cette vie toujours plus libre
où la vie sans fin s’improvise

vers cette vie qui ne meurt pas
et se propage à l’infini

vers cette vie qui boit la nuit
dans la fraîcheur du lâcher-prise

le chemin de l’éveil
est celui des oiseaux

(Zéno Bianu)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Vers cette vie toujours plus libre (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 1 décembre 2020



vers cette vie toujours plus libre
où la vie sans fin s’improvise

vers cette vie qui ne meurt pas
et se propage à l’infini

vers cette vie qui boit la nuit
dans la fraîcheur du lâcher-prise

le chemin de l’éveil
est celui des oiseaux

(Zéno Bianu)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous entrons dans le paysage (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 23 novembre 2020




Illustration: ArbreaPhotos
    

Nous entrons dans le paysage, corps et âme en éveil ;
Une éternelle attente close ici par l’éphémère.
La colline implose en fleurs, la source en nuage se mue,
Le monde prend sens, étant vu ; nous prenons sens, ayant su.

(François Cheng)

 

Recueil: Enfin le royaume
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La descente est appel comme la montée fut appel (William Carlos Williams)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2020



La descente est appel
comme la montée fut appel
Avec le soir, l’amour s’éveille
quoique ses ombres
s’animent pour cela
que le soleil brille –
s’assoupissent soudain et se détachent
du désir.
Un amour sans ombre vibre soudain
commence à s’éveiller
comme la nuit
avance.
La descente
faite de désespoirs
et privée de perfection
accomplit un nouvel éveil :
qui est un retournement
du désespoir.

(William Carlos Williams)

Illustration: Stéphane Texereau

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Espace Restant (Marie-Anne Bruch)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2020




    
L’Espace Restant

L’automne arrive comme une mise en demeure
et la nuit compte sur la chambre noire de nos sommeils pour développer ses négatifs.
La peur nous cerne, nous accule aux mensonges les plus escarpés,
réduisant notre espace à quelque échafaudage mal domestiqué.
L’amour amadoue la brutalité des miroirs,
l’amour transforme le néant vaste et noir en cathédrales d’espérance.
L’automne arrive comme un coup de semonce
et l’aube précipite l’espace de la nuit dans les angles morts de l’éveil.

(Marie-Anne Bruch)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Les Cahiers du Sens
Traduction:
Editions: Le Nouvel Athanor

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’éveil (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2020



 

Emilia Castañeda 1943 - Spanish painter - Tutt'Art@ (6) [1280x768]

retouche à l’éveil

la nuit s’en va sous ses voiles de saule
avec nos doutes apaisés
le matin roule de l’épaule
vers une fête de baisers
l’amour à double haleine
se vêt des soies du vent
ton ombre court après la mienne
la double et chante à son devant
bonheur à battement
ton long oiseau s’élève de l’étang

(Daniel Boulanger)

Illustration: Emilia Castañeda

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE SOIR (Taras Chevtchenko)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2020




Illustration:  Kyriak Kostandi
    
LE SOIR

La cerisaie qui entoure la chaumière
Est livrée au tumulte de bourdonnements sauvages,
Les paysans poussent laborieusement leurs attelages
Les filles chantonnent la ritournelle en rentrant chez elles
Les mères attendent le reste de la famille pour le souper.
La famille se restaure autour de la demeure ;
L’étoile du soir se lève à cette heure ;
La fille sert le repas …
Sa mère veut la conseiller,
Mais le taquin rossignol couvre sa voix.
Autour de la maison, la mère
Couche ses petits enfants,
Et s’endort ensuite à leurs côtés.
Tout est devenu si silencieux … Seules les filles
Et le rossignol sont en éveil.

***

ВЕЧІР

Садок вишневий коло хати,
Хрущі над вишнями гудуть,
Плугатарі з плугами йдуть,
Співають ідучи дівчата,
А матері вечерять ждуть.
Семья вечеря коло хати;
Вечірня зіронька встає;
Дочка вечерять подає…
А мати хоче научати,
Так соловейко не дає.
Поклала мати коло хати
Маленьких діточок своїх,
Сама заснула коло їх.
Затихло все… Тілько дівчата
Та соловейко не затих.

***

NOITE

O pomar de cerejas que rodeia a casa
É entregue ao tumulto dos rugidos selvagens,
Os camponeses laboriosamente empurrar suas equipes
As meninas cantarolam o refrão quando chegam em casa
As mães esperam pelo resto da família para o jantar.
A família está restaurando em volta da casa;
A estrela da noite se levanta a esta hora;
A garota serve a refeição …
Sua mãe quer aconselhá-la,
Mas a provocação rouxinol cobre sua voz.
Ao redor da casa, a mãe
Camada de seus filhinhos
E depois adormece ao lado deles.
Tudo ficou tão quieto … Só garotas
E o rouxinol estão acordados.

(Taras Chevtchenko)

 

Site : http://artgitato.com/
Traduction: Français Jacky Lavauzelle / Ukrainien / Portugais Jacky Lavauzelle
Editions:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :