Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘exécrable’

La magicienne (José-Maria de Hérédia)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2016




En tous lieux, même au pied des autels que j’embrasse,
Je la vois qui m’appelle et m’ouvre ses bras blancs.
Ô père vénérable, ô mère dont les flancs
M’ont porté, suis-je né d’une exécrable race ?

L’Eumolpide vengeur n’a point dans Samothrace
Secoué vers le seuil les longs manteaux sanglants,
Et, malgré moi, je fuis, le coeur las, les pieds lents ;
J’entends les chiens sacrés qui hurlent sur ma trace.

Partout je sens, j’aspire, à moi-même odieux,
Les noirs enchantements et les sinistres charmes
Dont m’enveloppe encor la colère des Dieux ;

Car les grands Dieux ont fait d’irrésistibles armes
De sa bouche enivrante et de ses sombres yeux,
Pour armer contre moi ses baisers et ses larmes.

(José-Maria de Hérédia)

Illustration: Evelyn De Morgan

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Palinure au grand coeur (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2015



Renato Guttuso palinure_guttuso

Palinure au grand coeur

Palinure au grand coeur, le pilote d’Enée,
Qui, prudent, d’un fort bras
Guidait le gouvernail, subit la destinée
Que l’on n’évite pas.

Instrument de la haine, un repos exécrable
Lui vint tromper les yeux,
Et, déjà près du port, il périt, misérable,
Dans les flots tortueux.

Et moi, lorsque le Pinde et les neuf soeurs ensemble
Ont mes voeux couronnés,
Lorsque je touche au ciel, faut-il que je ressemble
Aux plus abandonnés !

(Jean Moréas)

 Illustration: Renato Guttuso

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :