Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘exorciser’

L’ÉTANG (Alfred Kolleritsch)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
L’ÉTANG

Autоur de la blessure, la couronne de roseaux.
L’humidité, la corrosion,
reflète le soleil en gris.

Des araignées vont sur l’eau.
Le miracle (encore en suspens)
ne renouvelle aucune onde.

La blessure guérit-elle,
se dessèche-t-elle ?

Qui donne sa chair,
ses muscles,
soi-même, en victime ?
Toi seul ?

Qui exorcisera l’étang,
cette face de crapaud
qui te regarde fixement ?

Pour у faire épanouir ton visage,
ton jardin,
le bonheur de mille fleurs :
« considérer une vie
plein dе deuils, »
comme un cri en quête de joie.

***

DER TEICH

Um die Wunde das Schilfband.
Das Feuchte, Ätzende,
spiegelt die Sonne grau.

Spinnen gehen über das Wasser.
Das Wunder (das noch aussteht)
wiederholt keine Welle.

Heilt die Wunde,
trochnet sie aus ?

Wer gibt sein Fleisch,
seine Muskeln,
sich, das Opfer ?
Du allein ?

Wer vertreibt den Teich,
das Krötengesicht,
das dich anstarrt?

Dass darüber dein Gesicht wächst,
dein Garten,
das Glück tausender Blumen:
» zurückzublicken auf ein Leben
voller Verluste «,
wie ein Schrei nach Freude.

(Alfred Kolleritsch)

 

Recueil: La conspiration des mots
Traduction: Françoise David-Schaumann et Joël Vincent
Editions: Atelier la Feugraie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Monter la garde (Marcel Bréchet)

Posted by arbrealettres sur 29 avril 2018



Monter la garde…
Veiller sur la nuit du désert
Faire trêve avec les chacals
Qui exorcisent le silence,
Amadouer l’angoisse
Qui rampe sur l’échine
Ondulante des chevaux de frise,
Et s’agrippe aux pieds du mirador.
Calculer la durée de vie
D’une dernière cigarette…
Attendre l’irréparable.
Se rappeler le mot de passe
Guetter l’aube improbable,
Ecarquiller les yeux, ne pas dormir,
ne pas mourir
Avant que ne s’effacent les étoiles.

(Marcel Bréchet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Confession (Alexàndra Galanou)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2018



Illustration: Francine Van Hove
    
Confession

Je passe mes nuits
à chercher des vers cachés
dans les recoins des mots
dans les papiers pliés
du désordre
dans les sentiments empaillés
des souvenirs.
J’efface la tristesse,
nourris la peur,
exorcise la douleur
et me replie.

(Alexàndra Galanou)

 

Recueil: Dans les recoins des mots
Traduction:
Editions: Circé

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans ma valise (Kamal Zerdoumi)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2018



Illustration
    
Dans ma valise
la tombe de ma mère
les quartiers de mon enfance
un peu de cette terre
qui apaise mon errance
l’eucalyptus et l’hibiscus
pour exorciser
le marronnier et le platane
et leur tristesse qui damne
Dans ma valise
Les sourires et les voix
de la poignée de vivants
qui comptent pour moi
et figent le temps
la fin du vertige
marier passé et présent
Afrique et Europe
un même continent

(Kamal Zerdoumi)

Découvert ici: https://desmotsetdesnotes.wordpress.com/

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Palaiseau (Margarita Guarderas de Jijon)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2016



Comme le châle noir
autour de ses épaules,
comme le mouvement
circulaire dans le temps,
dans les flocons qui piquent
à peine avec leurs diamants,
et le froid, la durée précise
à traverser jusque là.
La voiture grise s’ouvre,
les mêmes mots se figent
toujours à l’écran,
on exorcise les couleurs,
le mouvement, l’éclat fauve
des cheveux, la belle joie
tombant sur les têtes soudain.

(Margarita Guarderas de Jijon)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Tentateur (Gérard Pfister)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2016



Le Tentateur est d’abord cette parole qui s’insinue
dans le coeur des hommes

Plus douce que le miel.
Plus rude que les plus lourdes chaînes.

Au Jardin, la parole qui propose la connaissance du bien et du mal.
Au Désert, les mots qui disent le pouvoir, la richesse, la gloire.

Si tu parviens à exorciser le langage, l’illusion disparait.

(Gérard Pfister)

Illustration: Alfred-Georges Regner

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Rites (Jean-Claude Renard)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2016



Rites

Devant la mer
qu’habite l’autre légende,
des femmes attirent les oiseaux.
Comment la parole,
par lèvres aveugles,
exorcise-t-elle
ces phrases fracturées de froid?
Un venin suinte des blessures,
ronge les mots, les exsangue
– givre le sens invisible…
Mais aux sources,
parmi les galets où l’énigme inscrit ses merveilles,
patiente l’enchantement.

(Jean-Claude Renard)

Illustration: Dominique Van den Broeck

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Sur le fuseau de nacre (Ossip Mandelstam)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2015



Sur le fuseau de nacre
Tendant le fil de soie,
Doigts souples commencez
L’envoûtante leçon !

Le flux et le reflux des mains,
Leurs gestes monotones
Comme si tu exorcisais
Je ne sais quel effroi solaire,

Lorsque ta large paume,
Pareille au coquillage flamboyant
Tantôt s’éteint, vers les ombres tombant,
Et tantôt disparaît dans le feu rose !

(Ossip Mandelstam)


Illustration: Vermeer de Delft

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :