Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Ezra Pound)’

Le Paradis (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2021




Le Paradis, voilà ce que j’ai tenté d’écrire
Ne bougez pas
Laissez parler le vent
Le paradis est là

(Ezra Pound)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le Paradis n’est pas artificiel (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2021



Le Paradis n’est pas artificiel
mais.. il n’existe qu’en fragments inattendus.

(Ezra Pound)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

ALBA (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 1 mai 2021




ALBA

Aussi calme que les feuilles pâles, humides
du lis-de-la-vallée
Elle est couchée près de moi dans l’aube.

(Ezra Pound)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

UNE VIERGE (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 2 avril 2021




UNE VIERGE

Non, non! Éloigne-toi de moi! Je l’ai laissée peu après.
Je ne souillerai pas mon fourreau avec une moindre clarté,
L’air qui m’entoure brille autrement désormais;
Ses épaules sont fines et pourtant elles m’ont dirigé
Et enveloppé comme dans une brume d’éther;
Comme dans un doux feuillage , ou une subtile blancheur.
Oh j’ai trouvé de la magie dans son contact
Pour m’envelopper à moitié de son enveloppe.
Non, non! Éloigne-toi de moi! J’ai encore son parfum
Doux comme le vent du printemps entre les bouleaux.
Vert comme les arbrisseaux d’avril,
Comme la blessure de l’hiver, dont elle étanche le sang,
Pareil à la teinte des arbres :
Blanche est leur écorce, blanche est ma Dame.

(Ezra Pound)

Illustration: Eliane Marque

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Derrière la colline (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 2 avril 2021



Derrière la colline la
Cloche d´un moine dans le vent.
Voile unique en avril ; retour, octobre peut-être
La barque s´efface, d´argent ; lente ;
Éclat du soleil sur le fleuve.

(Ezra Pound)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VILLONAUDE POUR CE NOËL (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2020




VILLONAUDE POUR CE NOËL

Sur le Noël morte saison
(Hommage des bergers si précieux !)
Quand les loups gris qui vont errants
Se vivent de vents froids et laiteux,
Lapent la neige, leur guerredon,
Sur le Noël coeur reprenons,
(Buvons! jusqu’à la lie buvons!)
Mais où sont les fantômes d’antan?

À quels fantômes ai-je rêvé?
(Equipage fleurant bon des mages?)
Fantômes d’amours mortes, errants
Qui font trembler les vents poisants :
Craignent qu’amour au soleil foison
Revienne et tue les chères images,
(Alors je bois à ma façon!)
Mais où sont les fantômes d’antan?

Où sont mon coeur les joies conquises
(Saturne et Mars vers Jupiter!)

Où sont les lèvres sur miennes mises
Où sont regards jolis et clairs
Qui disent amants donnez le prix?
Je bois aux yeux, opales grises
(De qui sont-elles le parangon?)
Mais où sont les fantômes d’antan?

Prince, ne dites rien de mes faits,
De la joie qu’en Dieu trouverai,
Dites-moi où sont partis les vents,
Mais où sont les fantômes d’antan?

(Ezra Pound)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHAT APPRIVOISE (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 13 janvier 2020




CHAT APPRIVOISE

La compagnie des jolies femmes me repose.
Pourquoi devrait-on toujours mentir à ce sujet?
Je répète:
Cela me repose de converser avec de jolies femmes
Même si nous parlons de choses sans importance,

Le ronronnement d’invisibles antennes
Est à la fois stimulant et délicieux.

(Ezra Pound)

Illustration

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

ιμερρω (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2018




ιμερρω

Ton âme:
Délicate car assouvie,
Atthis.
Ô Atthis
Tes lèvres me manquent.
Tes seins menus.
Ô sans-repos, ô vierge.

(Ezra Pound)

Illustration: Le Titien

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’irai à la clairière (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2018




J’irai à la clairière accueillir
Sortant de l’épaisseur du bois
le cortège des jeunes filles.

(Ezra Pound)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

L’AUTEL (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2018




L’AUTEL

Édifions ici une amitié exquise,
La flamme, l’automne et la verte rose d’amour
Luttent ici jusqu’au bout : c’est le lieu de la métamorphose.
Là où ils ont été, se sont rencontrés, le sol est sacré.

(Ezra Pound)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :