Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘facilement’

On brise plus facilement un bâton (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 14 février 2019




    
On brise plus facilement un bâton
que la branche du lotus.

***

(Jean-Pierre Siméon)

 

Recueil: Le Livre des petits étonnements du sage Tao Li Fu
Traduction: Meng Ming
Editions: Cheyne

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Je suis une bougie (Arseni Tarkovski)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017



Illustration: Vladimir Kush
    
Je suis une bougie, je me suis consumée tout au long du festin.
Recueillez ma cire au matin,
Et cette page vous dira tout bas
Comment pleurer, de quoi être fier,
Comment offrir
Sa dernière part de gaieté avant de mourir, facilement,
Et sous l’entrée d’un toit de hasard,
Brûler après la mort, tel un mot.

***

Я свеча, я сгорел на пиру.
Соберите мой воск поутру,
И подскажет вам эта страница,
Как вам плакать и чем вам гордиться,
Как веселья последнюю треть
Раздарить и легко умереть,
И под сенью случайного крова
Загореться посмертно, как слово.

***

I am a candle. I burned at the feast.
Gather my wax when morning arrives
so that this page will remind you
how to be proud, and how to weep,
how to give away the last third
of happiness, and to die with ease—
and beneath a temporary roof
to burn posthumously, like a word.

(Arseni Tarkovski)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Traduction: Aurélien Lécina
Editions: Revue Conférence n° 10-11 (2000)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toi absente (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2016



 

Edson Campos  (4)

toi absente
je discute et tombe d’accord
avec moi-même
sur tout
facilement

(Abbas Kiarostami)

Illustration: Edson Campos

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Ça s’emboîte (Lambert Schlechter)

Posted by arbrealettres sur 9 octobre 2016



homme-femme

Ça s’emboîte

Parce que l’homme seul est un pantin, un crétin à ficelles.
Parce que l’homme délaissé est une blatte shakespearienne.
Parce que l’homme et la femme, ça s’emboîte si simplement, si facilement.
Parce que la femme et l’homme, ça ne se rencontre jamais.

(Lambert Schlechter)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand tu n’es pas là (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 31 octobre 2015



Quand tu n’es pas là,
quand la grande pièce de l’espace nous sépare,
je sens que la mort peut m’atteindre plus facilement.

(Lucien Becker)

Illustration: Teodor Axentowicz

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »