Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘falbala’

Etude en à majeur (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 27 octobre 2017



Illustration:  Gioia Albano
    
Etude en à majeur

Le printemps à plumets
et l’hiver à moustaches
l’automne à falbalas
et l’été à foison.

A la barbe du jour
à l’auberge des belles
à la source du temps.
Aux armes citoyens

à la porte les dieux
à notre tour de vivre.
A mon bras la douceur

à ta santé amour
le monde à ton image
à la vie à la mort.

(Jean Tardieu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SONNET A WATTEAU (Jean Richepin)

Posted by arbrealettres sur 1 février 2017



jean-antoine-watteau-lembarquement_pour_cythere-800x600

SONNET A WATTEAU

Celle-là ne connaît ni jeûnes ni vigiles.
Elle est sur l’herbe, auprès des débris d’un festin.
Son nez moqueur a l’air de narguer le destin.
Elle épluche des fruits avec ses doigts agiles.

Au loin vogue un bateau dont les agrès fragiles
Tendent dans le ciel bleu des voiles de satin.
C’est lui qui va mener au pays clandestin
La troupe d’Arlequins, de Bergers et de Gilles.

A quoi songe la belle enfant aux doigts rosés?
Sur sa bouche rieuse où chantent des baisers
Elle écrase les sœurs de ses lèvres, les fraises;

Et dans son blanc peignoir fleuri de falbalas,
Elle ressemble au beau nuage plein de braises
Qui monte de Cythère, à l’horizon, là-bas.

(Jean Richepin)

 Illustration: Jean-Antoine Watteau

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MAGLIA accordant sa guitare (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 1 novembre 2015



MAGLIA
accordant sa guitare
(Il chante)

TOURNE-TOI vers celle qui t’aime.
Ne regarde point au-delà.
L’amour récolte ce qu’il sème.
Toutes Ies filles de Bohême,..
Toutes les belles d’Alcala,
Atala, Leila, Lola,
Olympe avec son diadème,
Suzon avec son falbala,
Tralalala, tralalala,
Ne valent pas celle qui t’aime.
Trala
La la.

Tourne-toi vers celle qui rêve
Et qui voudrait que tu sois là.
Toutes les autres filles d’Eve,
Celles qui dansent sur la grève,
Celles qui font cercle au gala,
Carmen qui toujours s’envola,
Luz dont la jupe se soulève,
Fanebon, dont l’oeil dit me voilà !
Tralalala, tralalala,
Ne valent pas celle qui rêve.
Trala
La la.

(Victor Hugo)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :