Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘fantasme’

Midi (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 29 janvier 2018



Midi

Midi. Un coin de plage sans personne.
En haut le soleil, profond, énorme, ouvert,
A vidé de ses dieux le ciel.
La lumière tombe implacable comme un châtiment.
Il n’y a ni fantasmes ni âmes,
Et la mer immense solitaire et antique
Semble battre des mains.

***

Meio-dia

Meio-dia. Um canto da Praia sem ninguém.
O sol no alto, fundo, enorme, aberto,
Tornou o céu de todo o deus deserto.
A luz cai implacável como um castigo.
Não há fantasmas nem almas,
E o mar imenso solitario e antigo
Parece bater palmas.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ESPACES ÉCHOUÉS (Guillermo Fernández)

Posted by arbrealettres sur 29 janvier 2018


 


 

Alexander Anufriev  (12)

ESPACES ÉCHOUÉS

Devant l’éternité, qu’est-ce qu’un pas de plus ou un de moins ?

Les châteaux du jour s’écroulent comme le sable qui s’échappe des mains d’un ange distrait,
et une goutte de temps augmente sa misère par la découverte amère d’un chemin,
encadré de soi-disant fantasmes, trébuchant à chaque pas sur des luths abandonnés par le rêve.

Au bord de l’abîme, elle s’arrête et, abandonnée, joue de longs espaces de lumière ramollie :
l’air est plus épais et laisse naviguer dans ses entrailles l’ancre détachée qui jaillit du noeud de la blessure.

La dernière humidité infiltre ses doigts torves dans les plis de la tunique égarée.
Et dans sa voix renoue la profondeur du désastre qui effaça en un seul voyage le port aux murs invisibles.

Marche dans ta recherche…

(Guillermo Fernández)

Illustration: Alexander Anufriev

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Au moment d’entrer dans une forêt (Jean-Philippe Domecq)

Posted by arbrealettres sur 29 janvier 2018



 

Au moment d’entrer dans une forêt,
l’homme a un temps d’arrêt.
Il craint ce qu’il va y trouver d’inconnu,
et aussitôt il y mêle ses fantasmes.
Démêler cela, c’est-à-dire ce qui vient de lui
et ce qu’est le monde sans lui,
telle est l’épreuve initiatique
que symbolise la forêt.

(Jean-Philippe Domecq)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fantasme de Mambo (Elsie Suréna)

Posted by arbrealettres sur 29 janvier 2018



Francis Picabia

 

Fantasme de Mambo

Esquisser de ma langue
Autour de ton nombril
Un vêvê pour Erzulie et
Dans un nuage d’encens brut
Chevaucher nue
Ton enchanteur poto-mitan
Au gré du lascif yanvalou
De ma croupe
Jusqu’à l’arc-en-ciel
De la transe

(Elsie Suréna)

Illustration: Francis Picabia

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Nous rêvons – et c’est bien de rêver – (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 24 janvier 2018



Nous rêvons – et c’est bien de rêver –
L’éveil – serait souffrance –
Mais puisque c’est le jeu – qui nous tue,
Que par jeu – nous hurlons –

Quel mal ? L’Homme meurt – Extérieurement –
C’est une vérité – du Sang –
Mais nous – mourons dans un Drame –
Et le Drame – est toujours vivant –

Circonspect – Chacun secoue l’autre –
Et chacun – ouvre les yeux –
De peur que le Fantasme – ne soit faux –
Et que la blême Surprise

Ne le fige en Stèle de Granit –
Avec juste une ère – un nom –
Et peut-être une phrase en Égyptien –
Rêver – est plus prudent –

***

We dream – it is good we are dreaming –
It would hurt us – were we awake –
But since it is playing- kill us,
And we are playing- shriek –

What harm ? Men die – Externally –
It is a truth – of Blood –
But we – are dying in Drama –
And Drama – is never dead –

Cautious – We jar each other –
And either – open the eyes –
Lest the Phantasm – prove the mistake –
And the livid Surprise

Cool us to Shafts of Granite –
With just an age – and name –
And perhaps a phrase in Egyptian –
It’s prudenter – to dream –

(Emily Dickinson)


Illustration: Odilon Redon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De quel autre fantasme (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2018



Illustration: Vincent Van Gogh
    
De quel autre fantasme surgis
Ces feux pourtant si réels?
Soleils, soleils, maîtres du temps,
Votre écume au long des
Grèves étincelle où je guette.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Le Poème Hanté
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :