Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘feu’

Coeur sans patrie (Ana Mafalda Leite)

Posted by arbrealettres sur 28 avril 2017




Coeur sans patrie

coeur sans patrie sans continent sans carte
coeur d’autrui étranger

coeur étrange et plus grand que n’importe quel monde

avec ce passeport

celui du coeur

je rêve qu’il soit possible d’avoir des ailes et d’être sur terre
d’avoir tige et racine de survoler l’ombre plus loin
de réunir l’eau au feu et de resplendir

connaître
entièrement

du coeur
la sublime ardeur
la générosité et l’offrande

mes racines sont aériennes

(Ana Mafalda Leite)

 

Recueil: L’inventaire des choses (Anthologie)
Traduction: Marie-Claire Vromans
Editions: Action Poétique

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce n’est pas un petit bonheur qu’il me faut (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



Ce n’est pas un petit bonheur qu’il me faut,
J’accompagnerai mon mari chez sa belle
Puis je coucherai mon enfant,
Content, fatigué.

Et de nouveau, dans la chambre glacée
Je prierai la Mère de Dieu…
Dur, dur de vivre recluse,
Plus dur encore d’être gaie.

Si seulement rêvait en moi le rêve de feu :
J’entrerais dans l’église haute,
En pierre blanche, à cinq coupoles,
Par les sentiers dont j’ai mémoire.

(Anna Akhmatova)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ils volent (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 26 avril 2017



Ils volent, ils sont encore en route,
Les mots de délivrance et d’amour,
En moi déjà monte l’angoisse, avant le chant.
Plus froides que glace, mes lèvres.

Bientôt, contre la vitre où les frêles bouleaux
Se pressent en un bruissement sec,
Des roses tresseront leur couronne écarlate
Et s’élèveront, invisibles, des voix.

Puis la lumière, généreuse à outrance,
Comme un brûlant vin rouge…
Et déjà dans ce vent odorant, surchauffé,
Ma conscience prend feu.

(Anna Akhmatova)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai appris à mener une vie simple et sage (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 26 avril 2017



J’ai appris à mener une vie simple et sage,
À regarder le ciel, à prier Dieu,
À marcher longuement avant la nuit
Pour fatiguer mon angoisse inutile.

Quand bruissent les bardanes dans le creux du fossé,
Quand jaune orange s’incline la grappe du sorbier,
Je fais des vers joyeux
Sur la vie éphémère, éphémère et superbe.

Je rentre. Me lèche la paume
Un chat duveteux, il ronronne, câlin.
Au bord du lac un feu perçant s’allume,
Sur la tourelle de la scierie.

De loin en loin le cri d’une cigogne
Se posant sur le toit transperce le silence.
Et si tu frappes à la porte
Je n’entendrai même pas, je crois.

(Anna Akhmatova)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce qui brille (Laurent Albarracin)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2017



Ce qui brille dans la lumière
brille dans le feu
et coule dans l’eau.

(Laurent Albarracin)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

LE COUTEAU DANS L’ÉTREINTE (Laure Cambau)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2017



LE COUTEAU DANS L’ÉTREINTE
(extraits)

Au fin fond de nos nuits spirales
je me blesse à un ailleurs fermé
donne-moi ton souffle
en forme de cage
que j’y laisse mon âme en feu

*

j’ai pris le sommeil dans ta poche,
sur ton os il y avait une fleur tatouée
rouge offerte
j’ai rangé tes entrailles
qui séchaient avec les poils et les sabots
à l’oreille
j’ai pris la température de l’extase
et sur ta lèvre bleue
testé le goût du vide,
mon souffle te va si bien

(Laure Cambau)

Illustration: Salvador Dali

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ARBRE DE L’ORIENT (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



ARBRE DE L’ORIENT

Moi je suis devenu miroir :
J’ai inversé toute chose
J’ai marqué de ton feu le rite de l’eau et des plantes
J’ai marqué le son de la voix et le son de l’appel

Et je t’ai vu deux:
Toi et cette perle qui vogue dans mes yeux

Deux amants sommes devenus l’eau et moi :
Je nais au nom de l’eau
L’eau naît en moi

Jumeaux sommes devenus l’eau et moi.

(Adonis)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Midi parmi les blés (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



la main
revenue de l’espace ossuaire
remet la caresse au centre de l’été

midi parmi les blés
me couche
semence et feu à ta bouche

(Rabah Belamri)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Voilà » (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



La dernière sonate pour piano de Schubert
m’étant revenue hier soir, par surprise,
une fois de plus, je me suis dit simplement:

« Voilà. »

Voilà ce qui tient inexpliquablement debout,
contre les pires tempêtes,
contre l’aspiration du vide;

voilà ce qui mérite, définitivement, d’être aimé:
la tendre colonne de feu qui vous conduit,
même dans le désert
qui semble n’avoir ni limites, ni fin.

(Philippe Jaccottet)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’herbe (Bai Juyi)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2017



L’herbe

Fraîche et jolie, voilà l’herbe nouvelle qui croît partout dans la campagne ;
Chaque année la voit disparaître, chaque année la voit revenir.
Le feu la dévore à l’automne1, sans épuiser en elle le germe de la vie ;
Que le souffle du printemps renaisse, elle renaît bientôt avec lui.
Sa verdure vigoureuse envahit peu à peu le vieux chemin,
Ondulant par un beau soleil, jusqu’aux murs de la ville en ruines.
L’herbe s’est flétrie, l’herbe a repoussé, depuis que mon seigneur est parti ;
Hélas ! en la voyant si verte, j’ai le cœur assailli de bien cruels souvenirs.

(Bai Juyi)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :