Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘fiente’

Ecoutez vieil homme écoutez (Kenneth White)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2018



Ecoutez vieil homme écoutez

Ecoutez vieil homme écoutez
vous rocher écoutez
vieil homme écoutez
écoutez sans bouger
longtemps longtemps écoutez
vous vieil homme assis là tranquille écoutez
sur les chemins où se ruent les vents écoutez
au cœur des vents où vous êtes assis écoutez
vieil homme écoutez
écoutez l’herbe vous recouvre écoutez
écoutez vous êtes couvert de fientes d’oiseaux écoutez
votre tête est entourée de plumes d’oiseaux écoutez
vieil homme écoutez
vieil homme à la tête blanche écoutez
soyez très vieux et écoutez.

(Kenneth White)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un couvreur perdu (Alain Lance)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2018




    
Un couvreur perdu parmi les gros pigeons
Parmi les fientes et les plumes courtes
Un homme jeune
Accroupi
Martèle le zinc
Rajoute des coups
Pour la rage

Et tout le quartier résonne comme une méchante boîte.

(Alain Lance)

 

Recueil: Temps criblé
Editions: Obsidiane et le temps qu’il fait

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comète (Bernard Damoiseau)

Posted by arbrealettres sur 29 juillet 2016



Dans le désert de feu que damnent mes pensées
Glissent furtivement de belles caravanes
Méharis au col fier échine bossuée
Arabes en burnous en quête de savanes
Moi naufragé tenace hélant un paquebot
Je leur fais des signaux courant de dune en dune
Suppliant qu’on me hisse et qu’on m’emmène au beau
Pays des orangers et des olives brunes
Merveilleux voyageur de mon Kalahari
Il me regarde enfin le chef de l’équipage
Sous son turban hautain et méprisant il sourit
Son cortège s’enfuit indifférent mirage
Ainsi chaque matin je m’accroche au destin
D’un noble sentiment qui traverse mon âme
Et s’éloigne de moi comme on laisse un pantin
Aux blonds sables mouvants où se trame son drame
Les dromadaires bruns les méharistes blancs
N’essaiment derrière eux que l’empreinte et la fiente
Il n’est plus d’oasis le ciel est accablant
Et je brûle à jamais dans ma toile d’amiante.

(Bernard Damoiseau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’image sainte (Yosa Buson)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2016


 


Sur l’image sainte
elle lâche une fiente –
l’hirondelle!

(Yosa Buson)

 

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :