Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘figurer’

FLEUR (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 25 janvier 2018




    
FLEUR

O fleur
Pour qui ta bouche endormie
Et l’abeille
Cette main sans éclat dans le torrent du jour
Le gai refrain du sang qui remonte son cours
Rien ne traverse plus mon ombre si paisible
O coeur noir
Si tenté de figurer la cible
Qui te remet dans l’axe éblouissant de l’homme
Je suis très loin
Debout
Entre mes bras sauvages
Je bouge
Et mes yeux font en moi le paysage
Je dors
Et mon sommeil trouve des passagers
Fille que me dispute un peu de vent léger
Je ris en écartant tes lèvres fugitives.

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quel ravin sépare être sincère et être authentique (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 21 janvier 2018



parce que tu étais
sincère
tu te figurais
être enraciné
dans le vrai

tu sais maintenant
quel ravin sépare
être sincère
et être authentique

(Charles Juliet)


Illustration:
Maria Snrcova

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Et s’il ne fallait plus rien dire (Mathieu Brosseau)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2017



Illustration: Vladimir Kush
    
Et s’il ne fallait plus rien dire que les signes sans trace
Seuls les signes dissimulent
Eux seuls percent la vie d’une seconde vie

Seuls les signes forcent l’existence
Il n’y a pas d’art, seule vanité
Les moustaches du rat le disent
Contre la paroi, bien avant, seul,

Mer, le mouvement est en contre-jour,
Seul, la perle me figure, poussée contre,
L’effort dit bien qu’il ne faut plus rien dire que l’étreinte
L’effort dit bien qu’il n’y a plus de lieu sous la paroi
Et je vois l’absence à reculons.

[…]

Et s’il ne fallait plus dire
Que les signes du silence

[…]

Et s’il fallait dire l’absence
Quels seraient les signes du silence ?

(Mathieu Brosseau)

 

Recueil: L’espèce
Traduction:
Editions: Mots Tessons

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout devient possible (Charles Dobzynski)

Posted by arbrealettres sur 16 juin 2017


Magritte_amants



Elle se plaît à figurer le seuil
qui sans cesse camoufle un autre accès
s’éloigne
Et lui il tourne autour confond
Le code et la distance
Parfois la porte se rapproche
Une boucle échappe au temps
par l’embrasure
Et tout devient possible.

(Charles Dobzynski)

Illustration: René Magritte

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’espace figure une maladie du temps (Alain Veinstein)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2016



 

L’espace figure une maladie du temps qui,
faute de pouvoir se dérouler,
s’amasse en une sorte d’excroissance –
jusqu’à l’éclatement.

(Alain Veinstein)

Illustration: Salvador Dali

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

MON AMOUR (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2015



 

MON AMOUR

Mon amour pour avoir figuré mes désirs
Mis tes lèvres au ciel de tes mots comme un astre
Tes baisers dans la nuit vivante
Et le sillage de tes bras autour de moi
Comme une flamme en signe de conquête
Mes rêves sont au monde
Clairs et perpétuels.

Et quand tu n’es pas là
Je rêve que je dors je rêve que je rêve

(Paul Eluard)

Illustration: Dina Shubin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

PRES DE L’EAU (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 15 août 2015




PRES DE L’EAU

Avant que l’eau ne bouille tristement
elle tressaille en son étendue
dans le soir de couleur

et mains et vêtements
de celle qui la surveille
et timbre de sa voix

sont juste ceux des pauvres
tels qu’en image on les figure
dans les paysages de neige.

Derrière le papier de tenture
l’insecte pourtant meurt réfugié
la terre tourne et reverdit

dehors à la clarté dernière
on démolit de vieilles murailles
qu’entourent ronces et ciguës

de lourds chapelets de pierres tombent
des chevaux se cabrent et hennissent
pour peupler de bruits l’univers.

(Jean Follain)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »