Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘fourchette’

LA CUISINE SENT BON L’OSEILLE (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 21 février 2019



LA CUISINE SENT BON L’OSEILLE

La cuisine sent bon l’oseille.
La soupe fume sur la table.
La nappe jaune y est semblable
À un rectangle de soleil.

On croirait voir des pâquerettes
Fleurir sur le bord des assiettes.
Les fourchettes et les couteaux
Portent des clartés sur le dos.

Le sel montre son aile d’ange.
Dans un grand plat bleu, les oranges
Sont aussi gonflées que les joues

Des enfants impatients qui soufflent
Sur la fumée où, toute blanche,
Tourne royalement la louche.

(Maurice Carême)

Illustration: Paul Delvaux

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

ODE À TES MAINS (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 6 septembre 2018



Illustration: Eliane Marque
    
ODE À TES MAINS

Sur un marché
ou dans une mer de mains,
moi je reconnaîtrais
les tiennes
comme deux oiseaux blancs,
distincts
entre tous les oiseaux :
elles volent parmi les mains,
migratrices,
elles naviguent dans l’air,
transparentes,
mais
reviennent
à ton flanc,
à mon flanc,
se replient, endormies, sur ma poitrine.
Diaphanes elles sont fines
et nues,
lumineuses comme
une vitrine de cristaux,
et vont
comme
des éventails dans l’air,
comme des plumes du ciel.

Au pain, aussi, à l’eau elles ressemblent,
au blé, aux pays de la lune,
au profil de l’amande, au poisson sauvage
qui palpite d’argent
sur le chemin
des sources.
Tes mains vont et viennent
au travail,
loin, elles résonnent
en touchant des fourchettes,
font le feu et soudain clapotent
dans l’eau
noire de la cuisine,
picorent la machine éclaircissant
les broussailles de ma calligraphie,
clouent aux murs,
lavent du linge
et reviennent à leur blancheur.

Il y a bien une raison
pour qu’il fût décidé sur la terre
que dormirait et volerait
sur mon coeur
ce miracle.

(Pablo Neruda)

 

Recueil: Nouvelles odes élémentaires
Traduction: Jean-Francis Reille
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A SA FOURCHETTE (Eurydice El-Etr)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2018




    
A SA FOURCHETTE QUI A GLISSÉ DANS SON ASSIETTE

– Fourchette, il ne faut pas dormir; c’est pas le moment!

(Eurydice El-Etr)

 

Recueil: Je tousse de la lumière
Traduction:
Editions: La Délirante

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

La fillette (Alain Jean-André)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2017



Illustration: Jean-Auguste-Dominique Ingres
    
la fillette

autour de la grande table
les fourchettes tintent
les mots fusent
bouches voraces

les cheveux blonds
tombant sur le front
pâle visage
ombré de nuit

elle mange, silencieuse
avec ses belles dents
de six ans
roulant par moments
de gros yeux gris-bleu

(Alain Jean-André)

 

Recueil: Chemins profonds
Editions: Jacques Brémond

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le cheval chante (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 5 novembre 2016



Le cheval chante

Le cheval chante.
Le hibou miaule.
L’âne gazouille.
Le ruisseau hennit.

– C’est bien, mon enfant : joue avec les mots.

– Le triangle est rond.
La neige est chaude.
Le soleil est bleu.
La maison voyage.

– Tu as de la chance :

les mots sont amicaux
et généreux.

– Le poisson plane.
La baleine court.
La fourchette a des oreilles.
Le train se gratte.

– Je t’avais prévenu :
maintenant les mots te mordent.

(Alain Bosquet)

Illustration

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

LA BELLE FOURCHETTE (Bertolt Brecht)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2016



LA BELLE FOURCHETTE

Quand se brisa la fourchette au beau manche de corne
L’idée me traversa l’esprit qu’au coeur de cet objet
Un défaut depuis toujours avait dû exister. J’eus peine
À me remémorer
La joie que, sans faille, elle me donnait.

(Bertolt Brecht)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE CHANT DU DRAGON (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 15 août 2015




LE CHANT DU DRAGON

Guêtres de cuir noir aux jambes fines
de ce garçon
ragoût amer
que laissèrent brûler, ô femme, vos mains blanches
et qu’il mange
avec une fourchette d’étain
au milieu des lueurs éternelles
et l’on voit remuer ses longs cils
l’on voit ses boutons blancs
lutter contre la nuit
puis l’on entend sa toux songeuse
qui se mêle aux abois
de grands chiens aux poils violacés
leurs gueules vers les étoiles.
C’est alors que dragon du convoi
il se lève et va vers les autres
assis sur les puits
et seul il entonne la romance qui monte
et fait sous le large ciel vert
trembler les rats dans leur royaume.

(Jean Follain)

Illustration: Ernest Meissonier

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :