Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Francis Jammes)’

Je poursuivrai (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019



 

printemps_xavier_jamonet_ecrins_de_lumiere [1280x768]

Je poursuivrai cette part la meilleure
De la lueur d’un printemps que je pleure,
Ce don divin qui jamais ne nous leurre.

(Francis Jammes)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

LA CLOCHE DE LA BASTIDE-CLAIRENCE (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 15 septembre 2018



 

La-Bastide-Clairence-et-Belloc-1 [1280x768]

LA CLOCHE DE LA BASTIDE-CLAIRENCE

Lorsque, dans un silence aussi grand que la mort,
Parmi ces monts perdus où sont de rares granges,
L’annonciation sonna, du vent du nord,
La cime de mon coeur se courba comme l’ange.

(Francis Jammes)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE DON (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 24 août 2018



 

fougeres

LE DON

Le génie est de voir et puis de faire voir
Ces fougères laissant vers l’eau leurs langues pendre ;
Le génie est d’entendre et puis de faire entendre
Ce troupeau de brebis qui se perd dans le soir.

(Francis Jammes)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE VILLAGE A MIDI… (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 24 août 2018



 

André Derain  -07 [1280x768]

LE VILLAGE A MIDI…

Le village à midi. La mouche d’or bourdonne
entre les cornes des boeufs.
Nous irons, si tu le veux,
si tu le veux, dans la campagne monotone.

Entends le coq… Entends la cloche… Entends le paon…
Entends là-bas, là-bas, l’âne…
L’hirondelle noire plane.
Les peupliers au loin s’en vont comme un ruban.

Le puits rongé de mousse ! Ecoute sa poulie
qui grince, qui grince encor,
car la fille aux cheveux d’or
tient le vieux seau tout noir d’où l’argent tombe en pluie.

La fillette s’en va d’un pas qui fait pencher
sur sa tête d’or la cruche,
sa tête comme une ruche,
qui se mêle au soleil sous les fleurs du pêcher.

Et dans le bourg voici que les toits noircis lancent
au ciel bleu des flocons bleus ;
et les arbres paresseux
à l’horizon qui vibre à peine se balancent.

(Francis Jammes)

Illustration: André Derain 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La gentiane (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2018



Je t’aime et je ne sais pas ce que je voudrais,
Je voudrais me coucher et je m’endormirais…
La gentiane est bleue et noire à la forêt.

(Francis Jammes)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Elle avait le regard qu’ont les fleurs de lavande (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2018



Elle était descendue au bas de la prairie,
et, comme la prairie était toute fleurie
de plantes dont la tige aime à pousser dans l’eau,
ces plantes inondées je les avais cueillies.
Bientôt, s’étant mouillée, elle gagna le haut
de cette prairie-là qui était toute fleurie.
Elle riait et s’ébrouait avec la grâce
dégingandée qu’ont les jeunes filles trop grandes.
Elle avait le regard qu’ont les fleurs de lavande.

(Francis Jammes)


Illustration: Odilon Redon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

PEGASE (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2018



 

Pégase

PEGASE

Au pays basque on sonne encore l’agonie.
Et je songe à ma mort, au jour où j’entendrai
Confusément, comme bourdonne une forêt,
Ces grands coups espacés d’une aile vers la vie.

(Francis Jammes)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je garde une médaille d’elle (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2018



 

medaille _1

Je garde une médaille d’elle où sont gravés
une date et les mots : prier, croire, espérer.
Mais moi, je vois surtout que la médaille est sombre :
son argent a noirci sur son col de colombe.

(Francis Jammes)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

AUX CROQUE-MORTS (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2018



 

Francis Jammes [1280x768]

AUX CROQUE-MORTS

Laissez-moi reposer auprès de mes enfants,
Avec ma femme, loin des pompes et des bustes.
Je ne veux
que la croix et pas même un arbuste :
Que me pleure la pluie et me plaigne le vent.

(Francis Jammes)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je pense que la Vérité est la louange de Dieu (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2018



Je pense que la Vérité est la louange de Dieu;
que nous devons la célébrer dans nos poèmes pour qu’ils soient purs;
qu’il n’y a qu’une école: celle où, comme des enfants
qui imitent aussi exactement que possible un beau modèle d’écriture,
les poètes copient avec conscience un joli oiseau, une fleur
ou une jeune fille aux jambes charmantes et aux seins gracieux.

Je crois que cela suffit.
Que voulez-vous que je préjuge d’un écrivain
qui se plaît à dépeindre une tortue vivante incrustée de pierreries?
Je pense, qu’en cela, il n’est point digne du nom de poète:
parce que Dieu n’a pas créé les tortues dans ce but,
et parce que leurs demeures sont les étangs et le sable de la mer.

Toutes choses sont bonnes à décrire lorsqu’elles sont naturelles;
mais les choses naturelles ne sont pas seulement le pain, la viande, l’eau, le sel, la lampe,
la clef, les arbres et les moutons, l’homme et la femme, et la gaîté.
Il y a aussi parmi elles, des cygnes, des lys, des blasons, des couronnes et la tristesse.

Que voulez-vous que je pense d’un homme qui, parce qu’il chante la vie,
veut m’empêcher de célébrer la mort, ou inversement;
ou qui, parce qu’il dépeint un thyrse ou un habit à pans d’hermine,
veut m’obliger à ne pas écrire sur un râteau ou une paire de bas?

Je trouve tout naturel qu’un poète, couché avec une jolie petite femme dure,
préfère, dans ce moment, l’existence à la mort;
cependant, si un poète qui a tout perdu dans ce monde, qui est atteint d’une cruelle maladie, et qui a la foi,
compose des vers sincères où il demande au Créateur de le délivrer bientôt de la vie,
je le trouve raisonnable.

(Francis Jammes)

Illustration: Patricia Blondel

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :