Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Francis Tessa)’

Et la mer n’est plus la mer (Francis Tessa)

Posted by arbrealettres sur 2 septembre 2018



Et la mer n’est plus la mer, mais ciel peut-être:
nommer est gageure ou vêtement provisoire comme on se dévêt pour aimer

(Francis Tessa)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le silence ensuite (Francis Tessa)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2017



 

Le silence ensuite où les bruits se meurent sur l’ombre des persiennes.
Ainsi l’on se déchausse dans l’attente que l’infini pénètre

(Francis Tessa)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans la tiédeur des noyers (Francis Tessa)

Posted by arbrealettres sur 22 septembre 2017



Dans la tiédeur des noyers tout est clos par le midi d’été.
Battent seulement les poitrines, touches dispersées en silence

(Francis Tessa)

Illustration: Vladimir Kush

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fusains, cercles et courbes (Francis Tessa)

Posted by arbrealettres sur 14 septembre 2017



Fusains, cercles et courbes.
Chevaux captent l’espace, projettent cerceaux, volutes;
hanches et cuisses.
Toute ressemblance serait douleur

(Francis Tessa)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ton corps au frémissement des paumes (Francis Tessa)

Posted by arbrealettres sur 20 août 2017



 

Ton corps au frémissement des paumes
pour que s’envolent gazelles en plein midi

(Francis Tessa)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

Illustration: Vladimir Kush

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :