Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Franck André Jamme)’

Donner (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 6 juin 2018




    
Donner, c’est juste
le contraire de la guerre.

(Franck André Jamme)

 

Recueil: Un diamant sans étonnement
Traduction:
Editions: Unes

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

La vieille dame (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018




    
La vieille dame se rassemble,
en fait un petit baluchon :

« Un soir, sur un mulet argent,
elle partit méditer près de son temple préféré.

Là, au coeur de la nuit, elle eut un rêve :
elle se vit soudain prise par le vent.

Au matin, une pensée qui n’était plus une pensée
vint se poser sur son épaule. »

(Franck André Jamme)

 

Recueil: La récitation de l’oubli
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Caillou (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018



Illustration
    
Caillou tiré de sous la robe, que l’on offre dans l’ombre.
Gravé, poli et caressé, noir de crainte et de joie,
où sont inscrits soleil et lune, foudre et vallée, qui protège des malveillants
et par lequel le secret passe, maintenant dans ma paume.

(Franck André Jamme)

 

Recueil: La récitation de l’oubli
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le désir transparent (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018




    
Le désir transparent que tout arrive dans l’éclair ;
la peur que les jambes cassent ;
l’idée d’une certaine perfection, même imparfaite, telle turquoise ;
la profondeur, toujours :
le ciel.

(Franck André Jamme)

 

Recueil: La récitation de l’oubli
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bleu (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018



    

Bleu, dit-elle, sur le chemin, est le dernier refuge avant la lumière.
Mais comment donc se rapprocher, près du diamant, de ceux qui le confondent
avec le moindre éclat qui brille ?

Il faudrait partager l’écart.
Et l’ignorance.
Et le silence.

(Franck André Jamme)

 

Recueil: La récitation de l’oubli
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le tigre (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018



lllustration
    
Le tigre, à en parler: un ver luisant.
Le ver luisant, à n’en pas parler : un tigre.

(Franck André Jamme)

 

Recueil: La récitation de l’oubli
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Ce qui a été enfoui (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018



Illustration
    
Ce qui a été enfoui un jour comme question
revient toujours.

Mieux vaut dire.

(Franck André Jamme)

 

Recueil: La récitation de l’oubli
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Crois (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018



Illustration: René Magritte
    
« Crois.
Laisse faire ton corps.

Ou d’ailleurs ne crois pas, peu importe,

Il est des choses qui dépasseпt,
qui viennent comme bat ta paupière,
ne pensent pas.

Ne pense pas. »

Elle rapprochait
la pierre
et le nuage.

(Franck André Jamme)

 

Recueil: La récitation de l’oubli
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bois l’eau vivante (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018




    
« Bois l’eau vivante, disait-elle,
anime le tambour.

Rassemble tes choses aussi, qu’on entende leur voix :
la coquille et la lance, les lettres de lumière.

Écoute encore ce qui soigne,
le feu et son venin, la perle qui dort dans l’écho.

Et seulement alors, regarde-moi,
marche enfin sur l’éclat.

Fixe-moi longuement, tu verras,
je m’embraserai. »

(Franck André Jamme)

 

Recueil: La récitation de l’oubli
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au coeur même du labyrinthe (Franck André Jamme)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018



Illustration: Salvador Dali
    
« Au coeur même du labyrinthe,
Il est des jours où le désir finit par suinter de nos doigts.
Alors on peut sombrer sans désespoir.
Obscur, ô flamme bleue ! »
Elle était ainsi.

Par les chambres de l’oeil,
les signes allaient et venaient,
visitaient le bol renversé.
Derrière eux, semées, les questions :

« Quand donc s’enfuiront les spectres ?
Pourquoi l’effroi dans le filet ?
Peut-on revenir en arrière ? »

(Franck André Jamme)

 

Recueil: La récitation de l’oubli
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :